Conversations éthique, sciences et société

Deux journées d'échange les 9 et 10 juin 2015 à Paris

Publié le : 17 Avril 2015

Inscriptions et informations pratiques

Les 9 et 10 juin 2015
Biopark–Auditorium
4è étage
11 rue Watt, 75013, Paris (plan)

Inscriptions

Programme synthétique

Le programme complet est disponible ci-dessous

Mardi 9 juin

Session 1, Le futur comme projet et comme espérance : un enjeu éthique et scientifique - 9H/12H30

9h00/9h15 : Introduction
Emmanuel Hirsch & Léo Coutellec

L'anticipation : entre science, éthique et politique. Expertise et démocratie
Bernard FELTZ
Philosophe des sciences, université catholique de Louvain

Prospective non-prédictive: Pour une conception paradoxale du futur
Georges AMAR
Prospectiviste, chercheur associé à la chaire Théorie et Méthodes de la Conception Innovante, Mines ParisTech

Session 2, Repenser notre rapport au temps pour repenser notre rapport à la technique – 14H / 17H15

Comment sortir du piège de la flèche du temps ?
Bernadette BENSAUDE-VINCENT
Philosophe et historienne des sciences, université Paris I

Que savons-nous du temps ?
Etienne KLEIN
Physicien et philosophe : LARSIM-CEA
 

Mercredi 10 juin

Session 3, Anticipation, formes de vie et santé du futur - 9H/12H30

9h00/9h15 : Introduction
Paul-Loup Weil Dubuc & Léo Coutellec

Médecine de précision et anticipation
Anne CAMBON-THOMSEN
Médecin, spécialisée en immunogénétique humaine, CNRS

Futur du sport, technologie et dopage: une nouvelle approche éthique et philosophique
Jean-Noël MISSA
Philosophe des sciences biomédicales, université libre de Bruxelles
 

Session 4, Utopie, science-fiction, imagination : comment ouvrir les possibles de l’anticipation ? - 14h15/16H15

Utopie et réalité des robots aides-soignants
Marie-Geneviève PINSART
Philosophe, université libre de Bruxelles

Imagination et décision. L'anticipation entre la prédiction et la prospective
Jean-Philippe PIERRON
Philosophe, doyen de la Faculté de philosophie, université Lyon III Jean Moulin

16h15/17h15 : Conférence de clôture
Anticipation en contexte de changement climatique : à quelles valeurs tenons-nous ?
Hervé LE TREUT
Climatologue, directeur de recherche au CNRS, membre de l’Académie des Sciences

 

Programme complet

Mardi 9 juin

Session 1, Le futur comme projet et comme espérance : un enjeu éthique et scientifique - 9H/12H30

9h00/9h15 : Introduction

Emmanuel Hirsch & Léo Coutellec

 

L'anticipation : entre science, éthique et politique. Expertise et démocratie

Bernard FELTZ
Philosophe des sciences, université catholique de Louvain

« L'expertise scientifique en appui à une décision politique (dans les secteurs énergie, santé, agriculture, aménagement du territoire...)  est un lieu paradigmatique d'anticipation. La première partie de l'exposé consistera en une analyse critique des diverses dimensions épistémologiques de l'expertise : différents modèles seront développés qui articuleront de manières distinctes science, éthique et politique. En une deuxième partie, le  concept de 'modernité critique' permettra de caractériser les nouvelles relations sciences-sociétés issues des diverses remises en question survenues à la fin du 20ème siècle. »

 

Prospective non-prédictive: Pour une conception paradoxale du futur

Georges AMAR
Prospectiviste, chercheur associé à la chaire Théorie et Méthodes de la Conception Innovante, Mines ParisTech

« Ce que nous devons en premier lieu aux générations futures, c'est... un futur: un "vrai" futur, qui ne soit pas déjà écrit -par nous (fut-ce "pour leur bien"). Paradoxe apparent, analogue à celui de l'éducation, dont le but est moins de former que de rendre libre. (Ré)Ouvrir le futur. N'est-ce pas ce dont notre temps a le plus besoin? Il s'agit d'un travail de conception mais dans un sens assez particulier. Esquisse théorique  et exemples. »

 

Session 2, Repenser notre rapport au temps pour repenser notre rapport à la technique – 14H / 17H15

Comment sortir du piège de la flèche du temps ?

Bernadette BENSAUDE-VINCENT
Philosophe et historienne des sciences, université Paris I

« Anticipation et prédiction sont des règles fondamentales du métier d’ingénieur. Leur application au vivant– bio-ingéniérie et biologie synthétique – soulève des problèmes éthiques autant qu’épistémologiques. En effet, elle engage une approche intentionnellement réductionniste qui conduit à négliger la diversité des régimes de temporalité des vivants. »

 

Que fait le temps à l’affaire ?

Etienne KLEIN
Physicien et philosophe : LARSIM-CEA

« Le temps est aujourd'hui l'objet de multiples discours, au motif qu'il serait la grande affaire des temps présents. Il est par exemple devenu courant de le confondre avec sa "flèche", autrement dit de l'identifier au seul devenir, c'est-à-dire à l’enchaînement des changements susceptibles d’affecter une chose, une personne, une institution. Certes, le changement est bien le phénomène qui suggère le mieux l’idée de temps, mais de là à supposer que temps et devenir sont une seule et même chose, il y a un pas qu’on franchit trop facilement. Que dit en la matière la physique contemporaine ? »

 

Mercredi 10 juin

Session 3, Anticipation, formes de vie et santé du futur - 9H/12H30

9h00/9h15 : Introduction

Paul-Loup Weil Dubuc & Léo Coutellec

 

Médecine de précision et anticipation

Anne CAMBON-THOMSEN
Médecin, spécialisée en immunogénétique humaine, CNRS

 

Futur du sport, technologie et dopage: une nouvelle approche éthique et philosophique

Jean-Noël MISSA
Philosophe des sciences biomédicales, Université libre de Bruxelles

« L’ambition de cette présentation est de participer à la réflexion sur l’avenir d’un sport confronté à la question du dopage. Même si on fait l'hypothèse qu'un sport de compétition sans dopage est préférable à un sport tolérant certaines formes de dopage sous contrôle médical, on peut s'interroger sur le bien-fondé de la politique actuelle menée par l'Agence mondiale antidopage (AMA) et les autorités sportives internationales. L’émergence constante de nouvelles technologies biomédicales et de nouvelles molécules rend  les contrôles antidopage relativement inefficaces. Cette inefficacité engendre de sérieux problèmes d’éthique et de justice sportive. » 

 

Session 4, Utopie, science-fiction, imagination : comment ouvrir les possibles de l’anticipation ? - 14h15/16H15

Utopie et réalité des robots aides-soignants

Marie-Geneviève PINSART
Philosophe, université libre de Bruxelles

 

Imagination et décision. L’anticipation entre la prospective et la perspective.

Jean-Philippe PIERRON
Philosophe, doyen de la Faculté de philosophie, université Lyon III Jean Moulin

« L’examen des liens entre imagination et décision qu’engage toute anticipation, si il est classique, est à revisiter dans un contexte où c’est société tout entière qui est engagée à faire collectivement des choix quant à son devenir. Il s’agit d’apprendre à mettre en place des réflexions, des institutions et des méthodes accompagnant des décisions collectives sur l’idée même du type d’homme et de monde humain qu’elle veut faire advenir, alors que, plus ou moins nostalgiquement, les réflexions sur la décision sont hantées, par le modèle du choix personnel ; alors que le poids de la prospective planifiée tend à écraser la fonction exploratoire de l’anticipation dans la construction d’une perspective désirée et désirable. Il s’agit de repenser l’anticipation à partir d’un autre modèle que celui de la rationalité instrumentale pour lequel la maitrise des moyens dispense d’une interrogation sur les fins. De quelle créativité, l’anticipation fait-elle preuve ?  Que se passe-t-il si on pense l’anticipation à partir des énergies créatrices des humains et de la culture plutôt qu’à partir du projet technicien de maîtrise et de contrôle ? »

 

16h15/17h15 : Conférence de clôture

Anticipation en contexte de changement climatique : à quelles valeurs tenons-nous ?

Hervé LE TREUT

Climatologue, directeur de recherche au CNRS, membre de l’Académie des Sciences