Hommage à Thierry Monfray

Thierry Monfray, comédien, s’est éteint dans la nuit du 9 janvier 2015, atteint de la maladie de Charcot (SLA)

Publié le : 08 Janvier 2015

Nous l’avions accueilli avec Clémentine Célarié le 17 septembre 2013 au Zénith de Lille pour la présentation du film « Debout », en ouverture de l’Université d’été Alzheimer, éthique et société.

Sa présence lumineuse, la finesse de son esprit à la fois caustique et concret, la justesse de son témoignage grave et émouvant ont impressionné le public qui lui a réservé une standing ovation. Thierry Monfray savait qu’après l’immobilité du corps, c’est sa voix qui serait altérée jusqu’à devenir silencieuse. La SLA progresse sans qu’aucun traitement ne puisse véritablement la contrer. Pourtant, il y a quelques mois Thierry interprétait encore au festival d’Avignon, toujours avec Clémentine, « La danse immobile », un hommage chorégraphique à l’immobilité qui permet de comprendre le monde et l’action autrement.  
Il n’est donné qu’à des personnes d’exception d’évoquer au cœur de la maladie même, le pouvoir de l’immobilité, la maîtrise de cette restriction contrainte, la fragilité d’une dépendance qui engage à aménager chaque moment du quotidien avec une minutie qui mobilise constamment. Jusqu’aux limites du possible, Thierry Monfray aura témoigné des valeurs de la vie, combatif jusqu’à l’extrême, si profond et généreux pour dire avec enthousiasme qu’il ne faut pas désespérer. D’une certaine manière c’est ainsi qu’il a su défier et dominer la maladie, ne désertant pas l’engagement, y compris celui d’un artiste remarquable dans son art jusqu’aux derniers moments de son existence.

Thierry nous est devenu un proche, un frère en humanité. Il fait désormais partie de notre histoire. Le documentaire « Debout » que lui a consacré son amie Clémentine Célarié nous permettra, au-delà du souvenir, de préserver la mémoire vive d’un compagnon de route.