Master 2 - Éthique, science et société

Cette spécialité de Master, évaluée A+ par l’Agence d’évaluation de la recherche et de l’enseignement supérieur, vise à doter les professionnels de santé et du secteur social, les membres d’associations, de compétences en éthique appliquée aux différents domaines des pratiques de la santé en institution ou au domicile.

Le contexte législatif (loi du 4 mars 2002 relative aux droits des malades et à la qualité du système de santé, loi du 22 avril 2005 relative aux droits des malades et à la fin de vie, loi du 22 juillet 2009 hôpital, patients, santé et territoires) mais également les différents plans nationaux (cancer, maladie d’Alzheimer, maladies rares, maladies chroniques), les procédures d’accréditation des établissements et les évolutions de la relation de soin dans un contexte où l’autonomie de la personne malade est valorisée, induisent des mutations qui justifient que se renouvelle la culture du soin, notamment du point de vue de l’éthique. Cette spécialité s’efforce donc de mettre à la disposition les savoirs théoriques indispensables aujourd’hui (philosophie, droit, épistémologie, anthropologie, communication) en insistant sur la place de la personne malade au sein du système de santé. De telle sorte que le cursus permette de disposer d’une vision d’ensemble renforcée par des connaissances approfondies et concrètes de domaines révélateurs des avancées actuelles, notamment dans le champ de la biomédecine.