Master 2 - Pratiques psychologiques et éthiques en cancérologie

Cette spécialité de master propose de mettre à disposition de professionnels de santé ou d’étudiants des outils conceptuels et pratiques issus des champs psychologiques, éthiques et sociologiques.

Partenariat avec l’École des sciences du cancer de l’IGR
En cours d’habilitation
Accessible lors de la rentrée universitaire 2016/17 (Master 1 demandé)

Attention : Merci de noter que la formation Pratiques psychologiques et éthiques en cancérologie ne sera accessible que lors de la rentrée 2016/17.

Intégré à la 2ème année du master « Ethique, Science, Santé et Société », le parcours Pratiques psychologiques et éthiques en cancérologie proposera à partir de la rentrée universitaire 2016/17 sept Unités d’Enseignements organisées en journées thématiques, en association aux trois Unités d’Enseignements du tronc commun. Parmi les journées thématiques, onze seront spécifiquement dédiées à la cancérologie, ce qui représente un total de quatre-vingt-trois heures d’enseignement spécifique.
L’objectif est de mettre à disposition de professionnels de santé ou d’étudiants des outils conceptuels et pratiques issus des champs psychologiques, éthiques et sociologiques indispensables à leur exercice auprès des personnes atteintes de cancer ou de maladie grave engageant le pronostic vital, et de leurs proches.
 
Le cancer ici est à entendre comme paradigme d’affection chronique engageant potentiellement le pronostic vital et dont les soins s’ancrent dans une triple dimension : individuelle (pour l’ajustement psychologique du patient et de ses proches), collective (pour le groupe familial ou social du patient comme pour le groupe soignant) et sociale (notamment en termes médico-économiques et juridiques). L’association disciplinaire à la base de cet enseignement de master 2 en fait une formation originale à même de répondre aujourd’hui à la complexité de ces intrications dimensionnelles.
 
Plus précisément, les apports théoriques et cliniques de cette formation auront pour buts de faciliter :

  • la compréhension des dynamiques psychologiques en jeu dans la confrontation au cancer et la traversée des traitements ;
  • l’appropriation d’une démarche attachée à considérer les personnes malades dans leur globalité et leur singularité, en interaction continuelle avec leur environnement social ;
  • l’adaptation aux problématiques propres à certaines prises en charge : la particularité de ces situations provenant par exemple des caractéristiques du contexte, des besoins spécifiques d’une tranche d’âge ou d’une population ;
  • les interactions soignants-soignés et interprofessionnelles à partir d’un éclairage relationnel et communicationnel.

 

Maquette du Master 2

SEMESTRE 3
 
Tronc commun
UE 8 - Philosophie politique
UE 9 - Anthropologie de la maladie
UE 18 - Soins palliatifs et fin de vie
 
Enseignements spécifiques
UE 15 - Le cancer et ses traitements : retentissements psycho-sociaux I

  • Processus d’ajustement psychologique à la maladie
  • Symptômes et soins de support
  • Psychopathologie et cancer (A) : troubles émotionnels
  • Psychopathologie et cancer (B) : accès aux soins

UE 16 - Parcours et relation de soins en cancérologie

  • Organisation des soins et relations interprofessionnelles
  • Relation et communication soignant-soigné

UE 11 - Éthique et relation de soin dans la maladie chronique I (option recommandée)
UE 12 - Décisions dans le domaine de la santé (option recommandée)
 
SEMESTRE 4
 
Tronc commun : Mémoire
 
Enseignements spécifiques
UE 23 - Le cancer et ses traitements : retentissements psycho-sociaux II

  • L’après-cancer : enjeux psychologiques et sociaux de la rémission et de la réhabilitation
  • Les proches

UE 24 – Situations spécifiques en cancérologie

  • Pédiatrie, adolescents et jeunes adultes
  • Vulnérabilités liées au grand âge et à la pathologie psychiatrique chronique
  • Spécificités liées au cancer et à ses traitements

UE 17 - Éthique et relation de soin dans la maladie chronique II (option recommandée)