Réflexion - Sommaire des textes

  • Défis éthiques et valeurs du soin
    Elisabeth Quignard, Médecin en gériatrie et soins palliatifs, Réseau régional Champagne Ardenne RéGéCAP.
    A travers une éthique du soin envisageant la personne dans sa totalité, l’auteure réinterroge les trois valeurs fondamentales de la devise républicaine.
     
  • Tu ne tueras pas, ou « de la fraternité à la sollicitude »
    Roger Gil, Professeur émérite de neurologie, Directeur de l’Espace éthique de Poitou-Charentes, CHU de Poitiers

    Devant le déchirement d’humanité des attentats du 13 Novembre, Roger Gil réaffirme l’importance morale de la bioéthique et la responsabilité particulière du monde des soins face à des humanités fragilisées. Dans ces temps sombres, la sollicitude, c’est-à-dire l’attention sans relâche pour autrui, doit prévaloir comme elle le fait souvent dans le domaine du soin.
     

  • Respect des valeurs, valeur du respect
    Aline Santin, Urgentiste, Médecine interne

    L’Homme se tourne vers les valeurs dans toutes ces actions, mais tout particulièrement dans les temps de doutes et de craintes. Aline Santin applique une telle observation au domaine du soin, démontrant que les valeurs sont avant tout un lien fondamental.
     

  • Les mots à poser sur nos valeurs
    Franck Rolland, Étudiant en médecine

    Franck Rolland fait dans son texte un parallèle. A ses yeux, chaque Français, marqué par les attaques du 13 novembre se trouve dans une situation de soignant envers sa propre nation, « empreint d’attention, de solidarité et d’accompagnement réciproque ». Il revient donc aux Français d’extraire de cette relation à grande échelle une réflexion et une action empreintes d’éthique et contre l’obscurantisme.
     

  • La Reconnaissance et le soin
    Jonathan Théodore, Médecin Equipe Mobile d’Accompagnement et de Soins Palliatifs des Hôpitaux Sud Charente.
    Contribution à la soirée inaugurale « Valeurs de la République, du soin et de l’accompagnement », Paris, Mairie du 10ème, le 10 Décembre 2015.

    Pour Jonathan Théodore, le juste-soin passe par une reconnaissance totale et mutuelle à l’intérieur d’une relation entre deux personnes : le soignant et le soigné. Cette reconnaissance, qui dépasse les compétences de la biomédecine, doit pouvoir laisser une place importante à l’expression de la souffrance, au dialogue et au choix.
     

  • La République, ses marges et ses lieux de précarité
    Annie de Vivie, Fondatrice d’Agevillage.com, Coordinatrices des formations Humanitude.
    Ce texte se penche sur l’écart entre les valeurs prônées et les valeurs actées. L’auteur y décrit brièvement les risques liés à un tel décalage, tant à un niveau sociétal, dans la création de lieux marginalisés et cachés, qu’à une échelle individuelle.
     
  • Pour un soignant, le mépris de la vie est une effroyable violence
    Hélène Brocq, Psychologue clinicienne (Service de Médecine Physique et Réadaptation du CHU de Nice, Chargée de cours à l’Université de Nice-Sophia-Antipolis)

    Répondant à l’horreur des attentats, ce texte suit une métaphore : celle qui lie la perte de sens radicale de l’individu malade et le traumatisme sociétal dû aux explosions de violence du Vendredi 13.
     

  • "Jouer derrière soi pour aller de l’avant"
    Thierry Calvat, Conseil en communication
    Dans un texte imagé, Thierry Calvat rappelle comme le lien Républicain trouve son fondement dans la solidarité et l’humilité. Il décrit comment ces deux valeurs fondamentales sont au cœur des pratiques soignantes, faisant d’elles les éléments républicains par excellence.
     
  • "Soigner, c’est une sorte d’œuvre que la sollicitude intelligente compose"
    Charles Gardou, Anthropologue, professeurs à l’Université Lyon 2

    De son point de vue d’anthropologue, Charles Gardou, observe les dispositifs sociétaux de traitement des personnes vulnérables. Au sein de nos sociétés contemporaines, ces dispositifs peuvent prendre la forme de l’individualisme ou du communautarisme, l’auteur nous met en garde face aux impacts que ces tendances peuvent avoir sur nos valeurs républicaines
     

  • Valeur de la République et secteur de la santé
    Danielle Villechien, Administratrice de France Parkinson

    Dans une période si violente et agitée, Danielle Villechien s’interroge sur les valeurs qui ont fondé un de nos biens communs le plus précieux : notre système de santé. L’auteure isole les idéaux fondateurs des institutions de soin en France et leur mise en place pour laquelle trop peu a été fait.

Dans ce dossier

Valeurs de la République, du soin et de l'accompagnement