Étude de cohorte IMPACTS

Investigation des Manifestations traumatiques Post-Attentats et de la prise en Charge Thérapeutique et de Soutien des personnes impliquées dans les attentats de janvier 2015 en île-de-France

Par : Agence Régionale de Santé Île-de-France / Université Paris 13 | Publié le : 13 Février 2017

Introduction

Les attentats perpétrés en France et les fusillades qui en ont découlé les 7, 8 et 9 janvier 2015 ont eu un impact majeur et dramatique sur les personnes directement exposées ainsi que sur leurs proches.
Faire face aux attentats, par définition imprévisibles et à risque traumatique, est un enjeu de taille pour les pouvoirs publics. Ceux-ci doivent être en capacité de réagir rapidement et efficacement, afin d’en limiter l’impact.
D’un point de vue sanitaire, ces évènements sont susceptibles d’avoir des conséquences tant sur le plan psychique que sur le plan somatique ou social, ce qui doit être pris en compte lors de la gestion des crises de ce type.
Les effets les plus directement visibles sont les pathologies somatiques liées à l’agression violente ou à l’éventuel usage de moyens chimiques ou biologiques. Cependant, les attentats rentrent dans la catégorie des évènements psycho-traumatisants, affectant bien au delà du somatique et des populations plus larges que les seuls blessés physiques.
La connaissance précise des effets sanitaires et des modalités de prise en charge ou d’accompagnement sont des éléments importants pour orienter et optimiser les réponses de santé publique à apporter à de tels évènements.
Dans ce contexte, Santé publique France et l’Agence régionale de santé (ARS) Île-de-France ont eu la volonté de mettre en place l’enquête épidémiologique IMPACTS1 visant à évaluer l’impact sur la santé mentale des personnes impliquées dans ces attentats, et étudier le type de prise en charge ou de soutien auquel elles ont pu avoir accès. La FAVT (Fondation d’aide aux victimes de terrorisme) a financé cette première étape.
La finalité de cette enquête est d’apporter aux acteurs de santé publique des éléments qui permettent l’amélioration de la qualité de la prise en charge des victimes, et d’en tirer des enseignements pour mieux répondre à de tels évènements à l’avenir.


Le document est accessible au téléchargement via le lien situé à droite de cette page.