États d’urgences : jusqu’où supporter la contrainte au prix de la liberté ?

Débat organisé par l'Espace éthique/IDF dans le cadre de la Nuit des débats 2016 à la Mairie du 4ème arrondissement.

Par : Laurence Blisson, Secrétaire Générale du Syndicat de la Magistrature, juge d’application des peines au TGI de Bobigny / Michaël Foessel, Philosophe, professeur à l’école Polytechnique / Frédérique Leichter-Flack, Maître de conférence de littérature comparée à l'université Paris ouest Nanterre | Publié le : 05 Avril 2016

Le risque imminent d’une attaque terroriste, celui d’une épidémie mondiale, les « crises » économiques, démographiques, migratoires qui secouent les sociétés contemporaines induisent un climat d’urgence paradoxalement permanent. Sortirons-nous un jour de ces états d’urgence ou faut-il les considérer comme l’arrière-plan de nos décisions collectives et individuelles ? Les libertés civiles sont-elles menacées ? Et qu’en est-il de la liberté politique des citoyens à prendre soin du futur ?