Forum #4 des Valeurs de la République, du soin et de l'accompagnement : que doit-on partager pour décider ?

Captation du forum "Valeurs de la République, du soin et de l'accompagnement" organisé le 11 mai 2016 à la Mairie du 4ème arrondissement de Paris.

Par : Laurent Beaugerie, Gastro-entérologue, Praticien Hospitalier à l’AP-HP, Professeur des Universités à Paris 6, membre du Conseil National des Universités et vice-président de la Société Nationale Française de Gastro-Entérologie / Corinne Lamouche, Responsable mission vunérabilités - Direction des Patients, des Usagers, et des Associations, AP-HP | Publié le : 06 Juillet 2016

Que la décision doive être partagée, qui en douterait dans une société démocratique ? Encore faut-il prendre garde à l’ambiguïté du mot « partage ». Partage peut signifier démultiplication, tronçonnement, voire dissolution. Lorsque la décision se transforme en petites décisions dont personne n’est responsable et dont personne ne voit le sens ni la finalité, elle est tout sauf démocratique… C’est le risque auquel expose le fonctionnement bureaucratique, mais aussi l’excès de procédures dans la décision.Dès lors, mettre en partage la décision devrait plutôt correspondre à un mouvement de rassemblement, de réunion, de réunification.Mais que doit-on partager pour décider ? Quels temps, quels lieux, quels savoirs ?  Et n’y a-t-il pas, dans toute décision, même collective, un moment intime et ultime qui ne se partage pas ?

Grands témoins

  • Laurent Beaugerie, Professeur de gastro-entérologie, CHU Saint-Antoine, AP-HP
  • Corinne Lamouche, Responsable mission vunérabilités - Direction des Patients, des Usagers, et des Associations, AP-HP