Hommage à celles et ceux qui se sont investis avec nous dans la dynamique des États généraux de la bioéthique

Liminaire de la newsletter n°35 de l'Espace éthique consacré aux états généraux de la bioéthique

Par : Emmanuel Hirsch, Directeur de l’Espace éthique de la région Ile-de-France, professeur d’éthique médicale, université Paris-Sud /Paris-Saclay | Publié le : 04 Juillet 2018

Cette newsletter « spéciale États généraux de la bioéthique » nous permet, avant les vacances d’été, de rendre un premier hommage à celles et ceux qui se sont investis avec nous dans la dynamique des États généraux de la bioéthique.
L’équipe de l’Espace éthique d’Île-de-France les remercie de leur contribution à l’aboutissement et au rayonnement des 22 événements organisés entre janvier et mai 2018 dans le cadre des États généraux de la bioéthique.
Certaines instances n’auront été attentives qu’à l’aspect quantitatif de notre contribution aux États généraux, alors que notre mobilisation se situe plutôt dans la continuité de nos engagements de longue date plus préoccupés de répondre à nos missions au cœur d’un débat qui se construit dans l’écoute, le respect, la concertation. Il nous faut prendre au sérieux le temps consacré à l’approfondissement éthique.
Pour autant, puisqu’il faut en témoigner, nous avons assumé notre part de responsabilité dans le cadre des États généraux avec une rigueur, une méthodologie et une envie de rencontres auxquelles ont contribué les 72 membres de notre Conseil d’orientation scientifique ainsi que les 107 intervenants dans le cadre de nos rencontres publiques. Rien ne se serait fait et n’aurait pris une telle intensité, sans la présence des plus de 3000 personnes qui ont suivi ces événements et y ont contribué par leurs questionnements approfondis, parfois sous forme de contributions écrites. Dans les prochains mois, nous restituerons une partie de la teneur de ces apports.
Dès la rentrée de septembre et dans les mois qui suivront, l’Espace éthique accompagnera les débats parlementaires qui devraient précéder la présentation d’une loi relative à la bioéthique annoncée au cours du premier semestre 2019. Mais au-delà, il est désormais certain que les évolutions technologiques et biomédicales imposeront de nouvelles modalités d’accompagnement à travers un débat sociétal indispensable dont il nous faut inventer les modalités et envisager sa portée pratique sur les choix.
C’est pourquoi l’Espace éthique réfléchit dès à présent aux initiatives qu’il proposera dans les prochains mois : université populaire de la bioéthique, approches thématiques dans le cadre de ses formations universitaires, etc.
En septembre, la publication du Tome 4 du Traité de bioéthique avec ses 60 contributeurs et leurs analyses détaillées des « nouveaux territoires de la bioéthique » témoignera de notre souci de contribuer, dans notre champ de compétence, à une réflexion en mouvement. Dès à présent, sur le site, vidéos et contributions écrites permettent de reprendre certains des temps forts de nos implications au cours des États généraux.
Nous avons mieux compris où se situent les enjeux actuels de la bioéthique, ceux également qu’il convient de ne pas négliger dans un contexte où les vulnérabilités nous interpellent dans nos capacités à assumer, parfois dans l’urgence, nos responsabilités.