Connaître la maladie, soutenir les personnes, mobiliser nos solidarités

"Quelle serait la signification de cette exigence de savoirs médicaux et scientifiques investis dans la recherche de traitements et de soins personnalisés, sans que ne soient déployées d'autres formes de savoirs ? Ceux qui témoignent du souci de notre société à la cause de l'autre vulnérable dans la maladie."

Par : Jean Claude Ameisen, Professeur d’immunologie, université Paris 7, président du Comité consultatif national d’éthique | Publié le : 18 Novembre 2013

Intervention enregistrée dans le cadre de l'Université d'été Alzheimer, éthique et société 2013 des 17, 18, 19 et 20  septembre 2013 à Lille.

« Anticiper, diagnostiquer, mobiliser » relève d'une préoccupation située au coeur de notre université d'été 2013. Comment, en pratique, permettre à la personne malade, à ses proches, aux professionnels et associatifs à ses côtés de s'engager ensemble dans cette lutte au quotidien et préserver ainsi des valeurs de respect, de dignité et de liberté. En quoi cette mobilisation peut-elle concerner la vie démocratique et interroger nos conceptions du vivre ensemble, du bien commun ?