Quand la recherche se transfère précocement vers le lit du malade

Devant l’émergence, ces dernières années, de plusieurs nouveaux biomarqueurs potentiels de maladie d’Alzheimer, il convient de s’interroger sur les pré-requis d’une transition de la recherche vers la pratique clinique dans l’utilisation des ces biomarqueurs.

Par : Carole Dufouil, Neuroépidémiologiste, directrice de recherche Inserm U708 et CIC-EC, université Bordeaux 2, co-responsable de la cohorte Memento | Publié le : 02 Octobre 2013

Cette intervention est extraite de la journée scientifique de l'Université d'été, Alzheimer et société 2013, organisée à l'Institut Pasteur de Lille en partenariat avec le Laboratoire d'excellence DISTALZ.