Vous affichez les résultats de 1 à 7 sur un total de 7.
  • Déclaration universelle des droits de l’Homme : « le premier manifeste d’ordre éthique »

    "Une des idées fondamentale de la conception moderne des droits de l’Homme soutient donc que ces droits sont inhérents à notre humanité même. Mon humanité, ma dignité dépendent de celles que l’on reconnaît à tout Homme. Il importe d’avoir pleine conscience de cette interrelation, de cette solidarité. C’est ce qu’instituent les droits de l’Homme."

    Publié le : 15/11/2018 | Auteur : Emmanuel Hirsch, Directeur de l’Espace éthique de la région Ile-de-France, professeur d’éthique médicale, université Paris-Sud /Paris-Saclay

  • Limitation de mouvement, isolation et quarantaine : une perspective historique sur les débats actuels

    "Les mesures de santé publique qui limitent les libertés individuelles ne peuvent se réfléchir uniquement dans l’horizon strict du champ de la santé publique). Des facteurs indépendants de la science épidémiologique interviennent dès la conception de ces mesures, mais aussi dans leur application, leurs évolutions, et les réactions qu’elles suscitent."

    Publié le : 08/09/2014 | Auteur : Jennifer L. Gunn, Professeur d’histoire de la médecine, Université du Minnesota, États-Unis

  • L’émergence de la bioéthique

    Le développement de l’éthique médicale contemporaine plonge ses racines dans le contexte politique et social du libéralisme individualiste des années 1960 et s’est structuré autour du rapide progrès des biotechnologies. L’application des technologies modernes aux divers champs de l’activité médicale a confronté les médecins et les chercheurs à des conflits et des dilemmes éthiques inédits qui mettaient en jeu leurs responsabilités éthiques face aux nouvelles possibilités d'intervention sur le vivant. La conception traditionnelle de la responsabilité médicale semblait alors inadaptée à ces nouveaux défis.

    Publié le : 19/05/2014 | Auteur : Lazare Benaroyo, Professeur d’éthique et philosophie de la médecine, faculté de biologie et de médecine, président de la Plateforme interdisciplinaire d’éthique (Ethos) de l’université de Lausanne, Suisse

  • A comme... accès

    "Accès aux soins", "accès au dossier médical", "accès aux origines"… Le droit a multiplié la mention d’ "accès" souhaités ou même aménagés, sans pour autant que le but semble atteint. Pour éclaircir ce décalage, arrêtons-nous quelques instants sur la notion même d’"accès".

    Publié le : 03/03/2011 | Auteur : Armelle Debru, Professeur d’histoire de la médecine, université Paris Descartes, Espace éthique/IDF

  • Collection : Les Lettres de l'Espace éthique

    Collection des 11 numéros des Lettres de l'Espace éthique AP-HP, éditées de 1996 à 2002.

    Publié le : 13/08/2013 | Auteur : Espace éthique/IDF

  • La médecine envahie par la technologie

    Au-delà de l'éthique, la bioéthique s'interroge sur la crainte que les découvertes révolutionnaires de la biologie moderne ne conduisent à une sorte de " Hiroshima cellulaire ", s'attaquant à l'individu pour le transformer pour altérer la forme humaine dont nous avons reçu l'héritage. Notre monde, dominé par la rationalité techno-scientifique est en droit de s'interroger sur la démesure humaine qui suscite un intarissable élan vers un monde moderne que l'on croit meilleur malgré une belle série de catastrophes.

    Publié le : 19/06/2003 | Auteur : Herbert Geschwind, Professeur, cardiologue, département d'enseignement et de recherche en éthique médicale, Faculté de médecine, Université de Paris XII Val-de-Marne - Créteil

  • Discrimination et lèpre dans le Japon moderne

    "Si, dans toutes les sociétés, les lépreux ont fait l’objet de sévères mesures d’exclusion, la situation du Japon est paradoxale. Alors qu’en Europe les léproseries disparaissent les unes après les autres vers la fin du Moyen Âge, c’est précisément à l’époque moderne que fut mise en place au Japon une législation discriminatoire qui ne sera même pas reconsidérée avec l’avènement d’un traitement curatif après 1945. Nous nous proposons ici d’analyser les circonstances historiques qui ont permis la perpétuation de cette discrimination à contre courant des pratiques dans les pays occidentaux."

    Publié le : 17/06/2003 | Auteur : Philippe Chemouilli, Service de long et moyen séjour neurologique, hôpital Albert Chenevier, AP-HP