Vous affichez les résultats de 1 à 3 sur un total de 3.
  • Pourquoi ce qui vaut à l'orée de la vie ne vaudrait-il pas à son crépuscule ?

    Festina lente, "hâte-toi lentement", comme un rappel de l'importance de ces moments d'interrogation et de prospection, face à une oeuvre de cinéma comme dans les instants de notre vie.

    Publié le : 05/11/2013 | Auteur : Stéphane Brizé, Réalisateur de cinéma

  • Respect de la dignité de la personne atteinte de maladie d’Alzheimer dans les pratiques en établissement

    Compte-rendu d'un atelier de réflexion organisé le 30 nobembre 2011 par l'Espace national de réflexion éthique sur la maladie d'Alzheimer, autour des questions du respect de la dignité des personnes en établissement, dans les pratiques, attitudes et le respect de loi.

    Publié le : 30/11/2011 | Auteur : Espace national de réflexion éthique sur la maladie d'Alzheimer

  • Mourir dans la rue

    Les « morts de la rue » sont ces personnes mortes d’avoir vécu à la rue, après un, deux ou dix ans de galère. Pour au moins les deux tiers, en 2008, ils sont morts dans la rue ou un abri précaire, les autres dans un hébergement, une chambre d’hôtel, à l’hôpital. Pourquoi ce caractère insolite pour une réalité qui est bien là, surtout sur le terrain dont il s’agit : la rue ?

    Publié le : 06/11/2009 | Auteur : Cécile Rocca, Collectif Les morts de la Rue Collectif Les Morts de la rue / Bernard Sarrazin, Collectif Les morts de la rue Collectif Les Morts de la rue