Vous affichez les résultats de 1 à 10 sur un total de 72.
  • Sentiment de honte et risque d’isolement

    "C’est en reconnaissant les questions et les demandes des personnes qui nous sont confiées, en soutenant leur désir de vivre, en leur offrant quand cela est possible l’accès à la recherche fondamentale, que nous pourrons échapper au monde des choses, retrouver le sens de l’humain au cœur d’une relation réinventée jour après jour et défendre les valeurs de la démocratie pour chacun, par-delà la maladie."

    Publié le : 29/08/2016 | Auteur : Geneviève Demoures, Psycho-gériatre, chef de service, Le verger des Balans

  • Une approche digne des personnes âgées accueillies en institution

    "La “démocratie sanitaire” est incarnée de manière souvent insoupçonnée par ceux qui résistent au nom d’une conception de la dignité qu’on ne saurait contester aux personnes affectées par une maladie souvent assimilée à une forme d’indignité !"

    Publié le : 27/01/2016 | Auteur : Emmanuel Hirsch, Directeur de l’Espace éthique de la région Ile-de-France, professeur d’éthique médicale, université Paris-Sud /Paris-Saclay

  • Alzheimer : entre protection de la personne et respect de sa liberté

    "Doit-on protéger au risque d’entraver ? Doit-on laisser sans soins celui qui du fait d’une démence ou d’un trouble psychiatrique s’y oppose ? Doit-on laisser libre d’errer celui qui déambule ou le maintenir en contention ? Peut-on et doit-on consentir pour autrui quand celui-ci n’est plus capable de discernement?"

    Publié le : 28/09/2015 | Auteur : Véronique Lefebvre des Noettes, Psychiatre du sujet âgé, docteure en philosophie pratique et éthique médicale

  • Mobiliser des capacités et des compétences

    "Pour limiter les désavantages que subissent les personnes malades et leur entourage, il s’agit au delà des soins, de chercher à redonner à ces personnes, les moyens de disposer de moyens, ressources et compétences leur permettant de disposer de certaines libertés d’action afin de préserver une certaine autonomie et une liberté de mener encore le cours de vie auquel elle accorde de la valeur."

    Publié le : 04/09/2014 | Auteur : Martine Bungener, Sociologue économiste, CNRS, CERMES-3
(CNRS - INSERM - EHESS - université Paris Descartes

  • Contributions et conclusions du projet ALCOVE

    Documents de réflexion et dossier de conclusion du projet européen ALCOVE, visant à une mise en commun des approches et des réflexions pour permettre une prise en charge respectueuse des personnes atteintes par la maladie d'Alzheimer.

    Publié le : 11/04/2012 | Auteur : Espace national de réflexion éthique sur la maladie d'Alzheimer

  • Le consentement

    Dossier thématique suite à la réunion du groupe de travail

    Publié le : 09/01/1998 | Auteur : Groupe Miramion / Espace éthique/IDF

  • Loi du 4 mars 2002 : des droits pour tous les malades et la reconnaissance de droits fondamentaux ?

    Du fait d’une carence de la loi du 4 mars 2002 sur les volets de la pédagogie et sur les mesures d'application concrète des mesures, la démocratie sanitaire n’a pas gagné la place qui devrait être la sienne. Comment dès lors penser ces nouvelles responsabilités ?

    Publié le : 30/09/2013 | Auteur : Grégoire Moutel, Médecin hospitalo-universitaire, Responsable de l’unité clinique de médecine sociale (Groupe hospitalier Corentin HEGP Assistance Publique) et enseignant chercheur en éthique médicale (Université Paris Descartes)

  • De la dignité des soins psychiatriques

    "Laisser entendre que la contrainte en psychiatrie est la règle et le consentement l’exception, voilà qui renvoie à des pratiques stigmatisantes, autant pour les patients que pour les soignants."

    Publié le : 30/09/2013 | Auteur : Georges Berthon, Psychiatre, praticien hospitalier

  • Alzheimer : reconnaître l’humanité d’une fin de vie

    Publié le : 06/11/2009 | Auteur : Vanessa Masset, Psychologue clinicienne, EHPAD, membre du Groupe de réflexion« Éthique et Sociétés - Vieillesse et vulnérabilités

  • Déclaration sur les droits du patient

    La relation médecin-patient-société a ces derniers temps connu des changements importants. Si le médecin doit continuer à agir selon sa conscience et dans le meilleur intérêt du patient, il devra également faire son possible pour garantir autonomie et justice au patient. La déclaration suivante présente quelques-uns des droits de principes du patient que la profession médicale approuve et soutient.

    Publié le : 17/06/2003 | Auteur : Association médicale mondiale

  • Pages