Vous affichez les résultats de 1 à 10 sur un total de 43.
  • Encadrer l’engagement : des limites subies aux limites réfléchies

    S’inspirant de son expérience comme infirmière à domicile, Catherine de Brabois pose simultanément la question de savoir jusqu’où l’engagement peut aller et jusqu’où il doit aller. Dans un contexte socioéconomique qui ne légitime plus que les activités tarifables et valorise surtout l’autonomie du patient, comment donner la possibilité au soignant de s’investir dans son activité de soin par-delà le simple geste dicté par le protocole ?

    Publié le : 01/03/2016 | Auteur : Catherine de Brabois, Directrice de SSIAD, Paris, doctorante, Espace éthique/IDF, université Paris Sud

  • La bientraitance dans l’hospitalisation privée : un soin qui crée la relation et donne du sens

    "Il existe évidemment un cercle vertueux entre de bonnes conditions d’exercice professionnel et des soins de qualité. De nombreuses initiatives sont prises autour du mieux-être au travail dans l’hospitalisation privée : mise en place d’actions ciblées (troubles musculo-squelettiques, prévention des risques psychosociaux), prévention de la pénibilité au travail par des études de postes, accompagnement de salariés en difficulté…"

    Publié le : 11/01/2016 | Auteur : Béatrice Noëllec, Conseillère, Fédération Hospitalière Privée

  • L’accompagnement au domicile dans le cadre des maladies neurologiques évolutives à impact cognitif : Entre choix et assignation

    Contribution du groupe Éthique et société - Vieillesse et vulnérabilités, à la question du statut des aidants naturels et des missions qui sont attendues d'eux, sur des plans juridiques, culturels et symbolique.

    Publié le : 30/06/2014 | Auteur : Groupe Éthique et Société : Vieillesse et vulnérabilités

  • Appeler chacun au questionnement éthique

    "La médecine ne saurait procéder de la seule volonté de puissance ou d’une logique unique de rentabilité, ni faire abstraction du temps long de la relation à l’autre. C’est pourquoi le soin et le prendre soin sont intiment liés."

    Publié le : 11/02/2014 | Auteur : Alain Cordier, Membre du collège de la Haute autorité de sante (HAS), membre du Comité consultatif national d’éthique, ancien directeur général de l’AP-HP, ancien président du conseil de la CNSA

  • Éthique médicale et médecine générale : une synergie

    "Le développement de l’éthique médicale, comme la réforme du médecin traitant ont contribué à faire évoluer et améliorer la qualité des soins en médecine générale, qui repose néanmoins toujours en 2014 sur une rencontre entre deux personnes dans le contexte d’une relation de confiance, de respect et d’écoute, favorable à une décision médicale partagée."

    Publié le : 11/02/2014 | Auteur : Marie-Laure Alby, Médecin généraliste, Paris

  • Droits des malades : paroles du soin

    Dans ce contexte aux multiples contraintes, comment préserver la relation d’humanité entre le soignant et le patient ?

    Publié le : 30/09/2013 | Auteur : Michèle Thonier, Cadre de santé, unité d’oncologie hématologie, CHI Poissy – St Germain en Laye

  • La prise en charge des patients en état végétatif chronique et pauci-relationnel : l’humanité au quotidien

    Au sein de notre société normative basée sur l’image du corps parfait et de la performance, à quoi peut correspondre la vie des patients en état végétatif chronique et quel est le sens de leur prise en charge ?

    Publié le : 27/09/2013 | Auteur : Béatrice Albinet-Fournot, Médecin, Unité EVC/EPR,  Clinique Korian, Canal de l’Ourcq, Paris / Nicolas Gegout, Psychologue, Unité EVC/EPR,  Clinique Korian, Canal de l’Ourcq, Paris

  • Approche transculturelle de l'éthique biomédicale

    Il existe, d'emblée, un déséquilibre entre le soignant détenteur du pouvoir biomédical, et le soigné amoindri par sa maladie. L'appartenance du patient à une culture différente de celle de son soignant est de nature à apporter une distorsion supplémentaire à leur relation, voire à majorer le déséquilibre de puissance entre les deux parties.

    Publié le : 17/06/2003 | Auteur : Ali Chadly, Chef de service de médecine légale, droit et éthique de la médecine, hôpital universitaire de Fattouma Bourguiba, Monastir, Tunisie

  • Conduites éthiques dans la décision en hépato-gastro-entérologie

    Le patient d'aujourd'hui, mieux informé parce que souvent plus instruit que par le passé, et qui reste de plus en plus tard autonome et ambulatoire dans sa maladie, a-t-il la faculté de prendre seul la décision qui le concerne en hépato-gastro-entérologie ? Quelles questions le passage du paternalisme médical à l'autonomisme pose à cette spécialité ?

    Publié le : 17/06/2003 | Auteur : Laurent Beaugerie, Gastro-entérologue, Praticien Hospitalier à l’AP-HP, Professeur des Universités à Paris 6, membre du Conseil National des Universités et vice-président de la Société Nationale Française de Gastro-Entérologie

  • Charte du patient hospitalisé

    La charte de la personne hospitalisée constitue une actualisation de la charte du patient hospitalisé de 1995, rendue nécessaire par l’évolution des textes législatifs, notamment les lois du 4 mars 2002 relative aux droits des malades et à la qualité du système de santé, du 6 août 2004 relative à la bioéthique, du 9 août 2004 relative à la politique de santé publique et du 22 avril 2005 relative aux droits des malades et à la fin de vie.

    Publié le : 17/06/2003 | Auteur : Ministère de la Santé

  • Pages