Vous affichez les résultats de 1 à 10 sur un total de 43.
  • Un détail de taille : la bientraitance

    Intervention du mardi 3 février 2015 au Forum de bioéthique, Strasbourg

    Publié le : 15/02/2015 | Auteur : Emmanuel Hirsch, Directeur de l’Espace éthique de la région Ile-de-France, professeur d’éthique médicale, université Paris-Sud /Paris-Saclay

  • Un détail de taille : la bientraitance

    Intervention du mardi 3 février 2015 au Forum de bioéthique, Strasbourg

    Publié le : 25/03/2015

  • Du procès au code de Nuremberg : principes de l’éthique biomédicale

    L’importance du Code de Nuremberg conçu pour juger les crimes commis par des médecins sur des déportés tient à ce qu’il a constitué le point de départ de la prise de conscience des dangers des progrès de la science avec les dérives qu’elle peut susciter, et de la nécessité de l’encadrer par un certain nombre de règles.

    Publié le : 19/05/2014 | Auteur : Bruno Halioua, Inserm, Département de recherche en éthique Université Paris-Sud-Paris-Saclay, auteur de Le procès des médecins de Nuremberg, Toulouse, érès, 2018 (réédition)

  • Sommet du G8 sur la démence - Face aux réalités humaines de la démence, une réponse politique digne et courageuse

    "L’évolutivité de certaines formes de démences expose aux situations de crises et de ruptures qu’il n’est que rarement possible d’anticiper et d’accompagner de manière cohérente et continue. Les représentations péjoratives de ces pathologies qui amenuisent jusqu’à les anéantir les facultés de jugement et les capacités décisionnelles, contribuent pour beaucoup à la solitude et à l’exclusion, aux discriminations mais également au sentiment de perte de dignité et d’estime de soi. "

    Publié le : 11/12/2013 | Auteur : Emmanuel Hirsch, Directeur de l’Espace éthique de la région Ile-de-France, professeur d’éthique médicale, université Paris-Sud /Paris-Saclay / Paul-Loup Weil-Dubuc, Chercheur en éthique, Espace de réflexion éthique région Ile-de-France, laboratoire d'excellence DISTALZ / Edgar Durand, Interne de santé publique, médecine sociale et addictologie, Espace éthique/AP-HP/IDF

  • Production de soins et financements

    Dossier thématique suite à la réunion du groupe de travail

    Publié le : 09/01/1998 | Auteur : Groupe Miramion / Espace éthique/IDF

  • Déclaration d'Helsinki

    Version 2013 de la Déclaration d'Helsinki, texte fondateur de la bioéthique établi dans sa première version en 1964.

    Publié le : 12/11/2013 | Auteur : Association médicale mondiale

  • Le légal et le moral

    Dossier thématique suite à la réunion du groupe de travail

    Publié le : 08/01/1996 | Auteur : Groupe Miramion / Espace éthique/IDF

  • La médecine envahie par la technologie

    Au-delà de l'éthique, la bioéthique s'interroge sur la crainte que les découvertes révolutionnaires de la biologie moderne ne conduisent à une sorte de " Hiroshima cellulaire ", s'attaquant à l'individu pour le transformer pour altérer la forme humaine dont nous avons reçu l'héritage. Notre monde, dominé par la rationalité techno-scientifique est en droit de s'interroger sur la démesure humaine qui suscite un intarissable élan vers un monde moderne que l'on croit meilleur malgré une belle série de catastrophes.

    Publié le : 19/06/2003 | Auteur : Herbert Geschwind, Professeur, cardiologue, département d'enseignement et de recherche en éthique médicale, Faculté de médecine, Université de Paris XII Val-de-Marne - Créteil

  • La contrainte économique peut-elle servir l'éthique?

    "Il y a généralement comme une indécence à parler d'éthique et d'argent (puisque l'économique, une fois débarrassé de ses habits théoriques, trouve sa réalité dans le financier). Encore plus quand l'éthique s'applique au champ médical. Ce qui est éthique, au fond, c'est de ne pas parler d'argent ou de faire comme si le problème d'argent ne se posait pas."

    Publié le : 19/06/2003 | Auteur : Christian Gilioli, Cadre soignant au pôle médecine du CHU Paul Brousse de Villejuif

  • Mourir dans la rue

    Les « morts de la rue » sont ces personnes mortes d’avoir vécu à la rue, après un, deux ou dix ans de galère. Pour au moins les deux tiers, en 2008, ils sont morts dans la rue ou un abri précaire, les autres dans un hébergement, une chambre d’hôtel, à l’hôpital. Pourquoi ce caractère insolite pour une réalité qui est bien là, surtout sur le terrain dont il s’agit : la rue ?

    Publié le : 06/11/2009 | Auteur : Cécile Rocca, Collectif Les morts de la Rue Collectif Les Morts de la rue / Bernard Sarrazin, Collectif Les morts de la rue Collectif Les Morts de la rue

  • Pages