Vous affichez les résultats de 1 à 6 sur un total de 6.
  • Les personnes bénévoles au cœur de l’hôpital

    "Brosser un tableau de l’histoire du bénévolat mené à l’hôpital par la Fondation Claude Pompidou, revient à mettre en évidence l’évolution d’une certaine forme de bénévolat hospitalier au sein de notre société depuis plus d’un quart de siècle."

    Publié le : 17/06/2003 | Auteur : Françoise Ochin, Direction du bénévolat, Fondation Claude Pompidou

  • Dispositif d’annonce de diagnostic de cancer

    Retour d'expérience d'une psychologue sur la mise en place du dispositif d'annonce de diagnostic de cancer

    Publié le : 02/09/2010 | Auteur : Anne Masson, Psychologue clinicienne, Service d’oncologie, Centre Hospitalier Public du Cotentin, Cherbourg, EA 1610, université Paris-Sud 11

  • Annoncer la mauvaise nouvelle - Apport transculturel

    Approche transculturelle, centrée autour de l'Afrique noire, de l'annonce de la mauvaise nouvelle, de sa symbolique, de sa portée et de sa signification.

    Publié le : 02/09/2010 | Auteur : Didier Ouédraogo, Professeur de philosophie, master Éthique, science, santé et société, Département de recherche en éthique, université Paris-Sud 11

  • Le don de gamètes : anonymat et éthique du don

    Publié le : 07/03/2011 | Auteur : Angèle Sansonetti-Lucas, Psychologue clinicienne

  • Croire au possible même face aux maladies les plus désespérantes

    L’étrangeté de la maladie d’Alzheimer, ses modes d’expression variables d’une personne à l'autre et dans le temps, ses définitions et approches scientifiques changeantes selon la spécialité médicale ou soignante qui s’en préoccupe, nous met tous en bien grande difficulté pour approcher la personne qui en est atteinte.

    Publié le : 09/09/2010 | Auteur : Catherine Ollivet, Présidente du Conseil d’orientation de l’Espace de réflexion éthique de la région Ile-de-France, Présidente de France Alzheimer 93

  • Notre vie est un château de cartes - Ma personne de confiance

    "Notre vie est un château de cartes que le souffle du vent balaye en un instant, faisant s‘envoler l’armure qui nous protège. La perte de confiance est totale, avec ce sentiment mortifère de n’être plus rien. Tombée malade le 17 décembre 2004, j’ai connu le temps où tout s’arrête et où la vie bascule."

    Publié le : 10/04/2009 | Auteur : Valérie Chmielewski, Ingénieur de recherche et de formation au CNAM