Vous affichez les résultats de 1 à 1 sur un total de 1.
  • Respecter la personne malade

    "Traiter un malade en être humain est plus facile à envisager qu'à mettre en pratique jour après jour. Or, c'est dans la gestion de leur vie quotidienne que les malades sont les plus perturbés. Ils perdent en effet tout ce qui fonde habituellement leur identité — leurs statuts sociaux conférés par leur état civil, leur profession, leur appartenance à différents groupes —, pour endosser " l'identité maladie " qui envahit tout leur champ spatial, temporel, et relationnel."

    Publié le : 17/06/2003 | Auteur : Thierry Amouroux, Président de la Confédération française de l'encadrement CFE-CGC, Fédération française santé et action sociale de l'AP-HP, diplômé de l'Institut éthique et soins hospitaliers