Vous affichez les résultats de 1 à 1 sur un total de 1.
  • Les fondements de l'éthique et l'évaluation de l'agir juste

    On ne saurait se satisfaire de simplifications démagogiques visant par exemple à répartir l’humanité en deux catégories, celles des penseux et celle des besogneux. L’éthique du soin – pour reprendre une expression chère à Emmanuel Hirsch – nous concerne toutes et tous, du technicien de surface ou de l’employé de la cafétéria le plus “modeste” à l’intellectuel “payé pour penser”.

    Publié le : 14/09/2004 | Auteur : Denis Müller, Professeur ordinaire d'éthique, Faculté de Théologie, Université de Genève