Vous affichez les résultats de 1 à 1 sur un total de 1.
  • Vulnérabilité et fin de vie - Un an après la loi du 2 février 2016

    "La relation a priori asymétrique entre les soignants et le patient vulnérable en fin de vie ne doit pas évoluer vers un paternalisme contradictoire au respect de l’autonomie de la personne. Toutefois en ce domaine si singulier, si personnel, se prémunir de tout systématisme s’avère impératif."

    Publié le : 25/04/2017 | Auteur : Louis Malachane, Interne, Espace éthique Île-de-France