Vous affichez les résultats de 1 à 1 sur un total de 1.
  • Nuremberg, conscience bioéthique et responsabilité du citoyen

    "Il me semble que la question des expérimentations et du comportement des médecins sous le nazisme en général, découle de cette tension entre l’effacement de la valeur humaniste et la question de la nature du régime politique. La remise en cause, par et dans le cadre de cette dictature raciale, du fondement éthique de nature humaniste qui était défini par le serment d’Hippocrate, ouvrait la porte à tous les possibles dans la mesure où la médecine ne se pratiquait plus dans l’intérêt d’un individu."

    Publié le : 07/11/2017 | Auteur : Raphaël Esrail, Ancien déporté, Président de l’Union des Déportés d’Auschwitz