Vous affichez les résultats de 1 à 10 sur un total de 882.
  • Entrée en vigueur du "droit à l'oubli" pour les anciens malades

    Les nouveaux droits relevant du "droit à l'oubli" sont entrés en vigueur le mardi 14 février 2017, avec la mise en application du décret du 13 février précisant les modalités d'information des candidats à l'assurance-emprunteur lorsqu'ils présentent du fait de leur état de santé ou de leur handicap un risque aggravé.

    Publié le : 16/02/2017 | Auteur : Valérie Depadt, Maître de conférences, faculté de droit, université de Paris 13

  • Penser ensemble les valeurs engagées de nos institutions

    "La démarche que nous proposons vise à susciter - ou du moins à aviver - une dynamique de la réflexion partagée. Elle est devenue indispensable à l’heure où la médicalisation ou « l’institutionnalisation », souvent par défaut, de questions de société tout autant qu’une approche essentiellement gestionnaire des choix, pourraient inciter à se désapproprier de la culture du soin comme de celle de l’accompagnement, et ce faisant à déserter le champ des valeurs et à renoncer aux responsabilités dont il nous faut être les garants."

    Publié le : 15/02/2017 | Auteur : Emmanuel Hirsch, Directeur de l’Espace éthique de la région Ile-de-France, professeur d’éthique médicale, université Paris-Sud /Paris-Saclay

  • Étude de cohorte IMPACTS

    Investigation des Manifestations traumatiques Post-Attentats et de la prise en Charge Thérapeutique et de Soutien des personnes impliquées dans les attentats de janvier 2015 en île-de-France

    Publié le : 13/02/2017 | Auteur : Agence Régionale de Santé Île-de-France / Université Paris 13

  • Terrorisme et éthique médicale - Une première approche

    "L’acte terroriste vient confronter une société civile qui a rejeté, autant que faire se peut, l’acte meurtrier hors de ses frontières. En ce sens, les problématiques éthiques liées à l’acte terroriste se rapprochent fortement de la médecine de guerre puisque les systèmes de médecine civile se trouvent confrontés à une urgence imprégnée de violences et de morts pour lesquelles ils n’ont pas été pensés. Comme expliqué dans ce texte, cette urgence vient confronter la morale déontologique « quotidienne » du soignant."

    Publié le : 13/02/2017 | Auteur : Robin Michalon, Chercheur associé en sciences politiques, Espace de réflexion éthique de la région Ile-de-France

  • ASSISES : Valeurs de la République, du bien commun et de l’engagement (13 mars 2017)

    Le 13 avril 2017 au Palais du Luxembourg

    Publié le : 09/02/2017

  • Une fois encore, un infirmier s’est suicidé : les valeurs du soin doivent être reconnues

    Dans la nuit du 5 au 6 février 2017, un infirmier s’est suicidé à l’Hôpital européen Georges Pompidou.

    Publié le : 09/02/2017 | Auteur : Espace éthique/AP-HP/IDF

  • Imaginer un monde sans maladie : un rêve empoisonné ?

    « Google peut-il vaincre la mort ? » titrait le Time Magazine en 2013. A coup de révolutions techno-scientifiques comme le rajeunissement cellulaire, ou de règles de vie comme le « sans gluten », un monde sans maladie est l’horizon promis à tous comme un eldorado du XXIème siècle. Utopie ultime ou enfer pavé de bonnes intentions ? C’est le débat qui a eu lieu le 16 janvier 2017, entre le philosophe des sciences Léo Coutellec et Laurent Denizeau, enseignant-chercheur en sociologie et anthropologie à l'Université Catholique de Lyon.

    Publié le : 02/02/2017 | Auteur : Sébastien Claeys, Responsable communication et stratégie de médiation, Espace de réflexion éthique de la région Île-de-France

  • 20 ans du groupe "Parents et soignants face à l’éthique en pédiatrie"

    20 après la création du groupe, des témoignages et ressources

    Publié le : 18/01/2017

  • La chambre d’en face : La surprise de l’amour

    "En réaffirmant la suprématie des émotions comme sources de richesse chez un individu fut-il malade, le réalisateur Michael Noer convoque ces fameuses « capacités restantes » autour desquelles peut s’organiser une prise en charge personnalisée pour les malades atteints d’Alzheimer."

    Publié le : 11/01/2017 | Auteur : Monique Charron, Rédactrice médicale et chroniqueuse culturelle

  • Les dispositions réglementaires d'application de la loi du 2 février 2016 créant de nouveaux droits en faveur des malades et des personnes en fin de vie

    Deux décrets du 3 août 2016 définissent les modalités d'application de la loi du 2 février 2016 créant de nouveaux droits en faveur des malades et des personnes en fin de vie. Ils encadrent les décisions médicales en fin de vie relatives aux arrêts de traitement et à la sédation profonde et continue jusqu'au décès. Le contenu, la durée, la portée et les modes de conservation des directives anticipées font l'objet de nouvelles règles. Les décisions d'arrêt de traitement et de sédation profonde et continue jusqu'au décès obéissent aux mêmes procédures de collégialité. La formation des professionnels de santé à ces nouvelles dispositions et une large information seront essentielles pour garantir une bonne application de ces textes.

    Publié le : 06/01/2017 | Auteur : Yves-Marie Doublet, Chargé d’enseignement en droit, Département de recherche en éthique, université Paris Sud

  • Pages