Vous affichez les résultats de 1 à 10 sur un total de 22.
  • Alzheimer et le droit : La question de droit posée au CCNE

    Intervention donnée dans le cadre du colloque "La maladie d'Alzheimer et le droit", organisé à l'Hôpital Européen Georges Pompidou (HEGP) le mercredi 28 novembre 2012, par l'Espace éthique Alzheimer et le laboratoire IRDA de l'Université Paris 13.

    Publié le : 02/08/2013 | Auteur : Alain Grimfeld, Pédiatre, Président du Comité consultatif national d'éthique de 2008 à 2012 Comité consultatif national d'éthique

  • Alzheimer et le droit : les responsabilités encourues

    Intervention donnée dans le cadre du colloque "La maladie d'Alzheimer et le droit", organisé à l'Hôpital Européen Georges Pompidou (HEGP) le mercredi 28 novembre 2012, par l'Espace éthique Alzheimer et le laboratoire IRDA de l'Université Paris 13.

    Publié le : 05/08/2013 | Auteur : Valérie Depadt, Maître de conférences, Université Paris 13, Sciences Po Paris, Conseillère de l’Espace de réflexion éthique de la région Île-de-France / Arnaud Cermolacce, Professeur de droit à l'Université de Metz

  • Alzheimer et le droit : Protéger sans diminuer, respecter sans négliger

    Intervention donnée dans le cadre du colloque "La maladie d'Alzheimer et le droit", organisé à l'Hôpital Européen Georges Pompidou (HEGP) le mercredi 28 novembre 2012, par l'Espace éthique Alzheimer et le laboratoire IRDA de l'Université Paris 13.

    Publié le : 05/08/2013 | Auteur : Fabrice Gzil, Responsable du Pôle Études et recherche, Fondation Médéric Alzheimer / Harold Kasprzak, Juriste, Chargé de mission, Fondation Médéric Alzheimer

  • Synthèse de la conférence "Alzheimer et le droit"

    Intervention donnée dans le cadre du colloque "La maladie d'Alzheimer et le droit", organisé à l'Hôpital Européen Georges Pompidou (HEGP) le mercredi 28 novembre 2012, par l'Espace éthique Alzheimer et le laboratoire IRDA de l'Université Paris 13.

    Publié le : 05/08/2013 | Auteur : Annick Batteur, Professeure de Droit à l'Université de Caen, Doyen honoraire

  • Essai de généalogie de la responsabilité

    "S’il est vrai, comme le propose le philosophe Hans Jonas, que le soin parental peut être tenu pour le « prototype » de la responsabilité, cette relation singulière mérite alors d’être analysée comme une possible source de l’éthique dans le monde du vivant : un lien à travers lequel la puissance, répondant d’une existence vulnérable, lui construit un habitat propice à sa survie et à son développement."

    Publié le : 21/08/2013 | Auteur : Roland Schaer, Philosophe, ancien directeur Sciences et Société, Cité des sciences et de l’industrie, enseignant Département de recherche en éthique, université Paris Sud.

  • Des proches de substitution

    Publié le : 02/10/2013 | Auteur : Etienne Hervieux, Directeur de l'accompagnement des personnes malades, Association Les petits frères des pauvres

  • Pour une protection des majeurs vulnérables

    Publié le : 02/10/2013 | Auteur : Didier Guével, Professeur de Droit privé et Sciences criminelles, Université Paris 13, PRES Sorbonne Paris Cité

  • Maladie d'Alzheimer et imagerie : complexité d'une approche diagnostique

    Entretien réalisé dans le cadre de l’Université d’été Alzheimer, éthique et société 2013.

    Publié le : 15/11/2013 | Auteur : Franck Semah, Neurologue, médecin nucléaire, professeur de médecine nucléaire, université Lille 2, chef de service de médecine nucléaire et d'imagerie fonctionnelle, CHRU de Lille

  • Connaître la maladie, soutenir les personnes, mobiliser nos solidarités

    "Quelle serait la signification de cette exigence de savoirs médicaux et scientifiques investis dans la recherche de traitements et de soins personnalisés, sans que ne soient déployées d'autres formes de savoirs ? Ceux qui témoignent du souci de notre société à la cause de l'autre vulnérable dans la maladie."

    Publié le : 18/11/2013 | Auteur : Jean Claude Ameisen, Professeur d’immunologie, université Paris 7, président du Comité consultatif national d’éthique

  • Alzheimer : Responsabilités partagées

    "En posant un cadre juridique pour reconnaître les droits des personnes atteintes d'altérations de leurs facultés personnelles, la loi du 5 mars 2007 ouvre un espace de responsabilités partagées à construire entre les proches et les professionnels, si nécessaire sous le regard du juge garant du respect des libertés individuelles."

    Publié le : 18/11/2013 | Auteur : Anne Caron Déglise, Avocate générale à la Cour de cassation

  • Pages