Vous affichez les résultats de 71 à 80 sur un total de 553.
  • Le test génétique, moyen de confirmer le diagnostic clinique

    "L'analyse de l'ADN permet de mettre en évidence la ou les mutations responsables d'une maladie. Cet examen est parfois inutile parce que le diagnostic est bien établi et sans ambiguïté, mais pour les malades, l'analyse moléculaire apporte la "preuve" qu'il manquait."

    Publié le : 17/06/2003 | Auteur : Marc Jeanpierre, Généticien, laboratoire de biochimie et de génétique moléculaire, groupe hospitalier Cochin - Tarnier - Saint- Vincent-de-Paul - La Roche-Guyon, AP-HP.

  • Le degré le plus élevé d'une conscience humaine

    À l'occasion des 50 ans de la Déclaration universelle des droits de l'homme, comment ces valeurs continuent-elles d'irriguer la réflexion, notamment dans le domaine de l'éthique du soin ?

    Publié le : 17/06/1998 | Auteur : Emmanuel Hirsch, Directeur de l’Espace éthique de la région Ile-de-France, professeur d’éthique médicale, université Paris-Sud /Paris-Saclay / Paulette Ferlender, Ancienne documentaliste de l'Espace éthique/AP-HP

  • Test génétique : Témoigner de l'expérience d'un savoir et de la temporalité

    L'auteur, diagnostiquée de Chorée de Huntington, témoigne de son expérience et aborde en le questionnant son rapport au savoir (volonté de savoir, droit de savoir) et sur la notion d'"être à risque", à "50/50".

    Publié le : 17/06/2003 | Auteur : Mariannick Caniou, Personne atteinte par la maladie

  • La contrainte économique peut-elle servir l'éthique?

    "Il y a généralement comme une indécence à parler d'éthique et d'argent (puisque l'économique, une fois débarrassé de ses habits théoriques, trouve sa réalité dans le financier). Encore plus quand l'éthique s'applique au champ médical. Ce qui est éthique, au fond, c'est de ne pas parler d'argent ou de faire comme si le problème d'argent ne se posait pas."

    Publié le : 19/06/2003 | Auteur : Christian Gilioli, Cadre soignant au pôle médecine du CHU Paul Brousse de Villejuif

  • Euthanasie et sédation : de la maîtrise à la compréhension

    Désolidariser la demande d’euthanasie ou la sédation d’une réflexion globale sur la fin de vie conduit inéluctablement à un excès de simplification. Réduire cette réflexion, refuser d’entrer dans ses méandres, ses contradictions, ses implications historiques, sociales, morales, conduit rapidement à valider des attitudes contestables. L’objet de notre propos vise à présenter au médecin quelques bases permettant de mieux appréhender les problématiques de la fin de vie, selon une approche de médecine palliative. Introductif, à défaut de fournir des réponses définitives, il invite le lecteur à poursuivre sa réflexion.

    Publié le : 17/06/2003 | Auteur : Michèle-Hélène Salamagne, Médecin, ancien responsable d’une unité de soins palliatifs / Sylvain Pourchet, Médecin (Paris), ancien responsable de l’unité de soins palliatifs de l’hôpital Paul Brousse (AP-HP) et du Diplôme Universitaire d’accompagnement et soins palliatifs de l’université Paris Sud

  • Violence et solitude dans l'expérience des fins de vie qui se prolongent

    "Nous nous heurtons à un paradoxe qui dérange : en tant que membres de la famille, proches ou soignants, nous ne pouvons que souhaiter qu'un patient ne souffre pas, qu'il éprouve le moins d'inconfort possible, qu'il n'ait plus ni douleur physique, ni douleur morale ; mais comment ne pas être désorientés, désemparés, si nous ne savons plus ce qui soulage, ce qui fait du bien au patient ?"

    Publié le : 17/06/2003 | Auteur : Silla Consoli, Unité médico-psychologique, hôpital Broussais, AP-HP

  • La négligence est-elle une violence ?

    L’homme moderne s’est libéré de ces liens nécessaires au sein d’une communauté comme on casse une chaîne. Ce n’est plus l’individu qui est au service du groupe mais le contraire. La collectivité s’est mise au service du bien-être individuel. Mais si l’individu moderne n’est plus lié aux autres, il lui est toujours possible de ne pas vouloir s’acquitter de sa dette.

    Publié le : 16/11/2005 | Auteur : Eric Fiat, Maître de conférences en philosophie, université Paris Est Marne-la-Vallée

  • Maladies relevant d'étiologies multiples

    Court texte extrait du numéro de La Lettre de l'Espace éthique consacré aux tests génétiques, abordant les liens entre tests génétiques et maladies relevant d'étiologies multiples.

    Publié le : 17/06/2003 | Auteur : Dominique Stoppa-Lyonnet, Service de génétique oncologique, Institut Curie. / Marion Gauthier-Villards, Médecin, Service de génétique oncologique, Institut Curie.

  • Vivre avec un handicap, qu'en est-il d'une vie acceptable ?

    Réaction autour de l'arrêt "Perruche" rendu par la Cour de cassation autour d'une réparation attribuée à un enfant né polyhandicapé sur base de préjudice.

    Publié le : 17/06/2003 | Auteur : Annie Barrois, Neuropédiatre, hôpital Raymond-Poincaré, AP-HP

  • L'information donnée aux patients douloureux

    "On en arrive alors à chercher un sens à la douleur. Mais bien souvent c'est plutôt dans le combat contre sa propre détresse ou sa déchéance, dans la remise en cause de ses valeurs habituelles que le patient va chercher à raisonner, ce qui pour beaucoup demeure une absurdité."

    Publié le : 17/06/2003 | Auteur : Claire Vulser-Cristofini, Service d’anesthésie-réanimation, hôpital Broussais, AP-HP

  • Pages