Vous affichez les résultats de 1 à 10 sur un total de 46.
  • Protéger la vie

    "Dans notre travail, nous devons préparer la personne morte, l'habiller avec décence. Il s'agit là d'un enjeu éthique, par rapport à ce qu'elle a été, mais aussi pour participer au deuil de la famille. On est intéressé lorsque les familles nous parlent de leur défunt. Pour nous c'est important. Notre relation devient différente, plus proche."

    Publié le : 18/11/2005 | Auteur : Jean-Yves Noël, Infirmier, responsable de l'amphithéâtre des morts, hôpital Necker - Enfants-Malades, AP-HP

  • Confronté à l’annonce du handicap

    "Lorsque la pathologie vient briser l'espoir de perfection que l’enfant représentait (on ne veut plus « un » enfant mais « tel » enfant), celle-ci apparaît comme une limitation insupportable. Elle vient affirmer douloureusement une différence et une dévalorisation. La culpabilité qui en naît peut générer les comportements les plus divers et contradictoires."

    Publié le : 18/11/2005 | Auteur : Joëlle Janse-Marec, Médecin

  • Regard du médecin anatomo-pathologiste sur la chambre mortuaire

    "Médecins et techniciens sont des collaborateurs qui détiennent des techniques complémentaires indispensables : aux médecins, aidés par les techniciens, d'examiner le corps de la personne décédée et d'effectuer les prélèvements ; aux techniciens, aidés par les médecins, de réaliser la restauration soigneuse du corps de cette personne, pour que sa famille et ses amis en conservent une image parfaite."

    Publié le : 18/11/2005 | Auteur : Jean-Jacques Hauw, Jean-Jacques Hauw Professeur à la Faculté de médecine Pierre et Marie Curie, université Paris 6, chef du service d’anatomie et cytologie pathologiques (Neurologie) du Groupe Hospitalier Pitié-Salpêtrière,AP-HP, membre de l’Académie Nationale de Médecine

  • Les soignants face aux demandes réitérées de mort

    Que signifient les demandes de mort réitérées adressées aux soignants, aux infirmières comme aux médecins ? Comment les comprendre et les prendre en charge, comment y répondre et d'où émanent-elles réellement ? De la société, de la personne elle-même, de la famille ou l'entourage, de l'équipe ou du soignant ?

    Publié le : 17/06/2003 | Auteur : René Schaerer, Unité de concertation et de recherche pour le traitement des affections cancéreuses, CHU de Grenoble

  • Euthanasie et sédation : de la maîtrise à la compréhension

    Désolidariser la demande d’euthanasie ou la sédation d’une réflexion globale sur la fin de vie conduit inéluctablement à un excès de simplification. Réduire cette réflexion, refuser d’entrer dans ses méandres, ses contradictions, ses implications historiques, sociales, morales, conduit rapidement à valider des attitudes contestables. L’objet de notre propos vise à présenter au médecin quelques bases permettant de mieux appréhender les problématiques de la fin de vie, selon une approche de médecine palliative. Introductif, à défaut de fournir des réponses définitives, il invite le lecteur à poursuivre sa réflexion.

    Publié le : 17/06/2003 | Auteur : Michèle-Hélène Salamagne, Médecin, ancien responsable d’une unité de soins palliatifs / Sylvain Pourchet, Médecin (Paris), ancien responsable de l’unité de soins palliatifs de l’hôpital Paul Brousse (AP-HP) et du Diplôme Universitaire d’accompagnement et soins palliatifs de l’université Paris Sud

  • Éthique et douleur chez l'enfant

    "Chez cet enfant neuf devant la douleur, ce qui pourrait être un atout devient un handicap : sa souffrance est décuplée par cette carence cognitive qui ne lui permet pas d'attendre un quelconque secours d'autrui."

    Publié le : 17/06/2003 | Auteur : Cristiane Buisson, Anesthésiste-réanimateur, hôpital Necker-Enfants malades, AP-HP / Pascaline de Dreuzy, Pédiatre, groupe douleur, hôpital Necker-Enfants malades, AP-HP

  • Construire au quotidien des valeurs communes

    "L'accompagnement de la personne en fin de vie réactualise de façon aigue les notions de travail d'équipe et de valeurs accordées à l'acte de soin. Comment un soignant parvient-il à travailler seul, à prendre dans cette solitude, la décision d'opter pour tel ou tel acte concernant un patient dit en fin de vie ?"

    Publié le : 17/06/2003 | Auteur : Long Pham Quang, Formateur au Centre de formation continue du personnel hospitalier (CFCPH), AP-HP

  • Attitudes de soin à domicile

    Analyse des toutes les phases de prise en charge du soin à domicile, de la décision du maintien au domicile aux situations de fin de vie

    Publié le : 17/06/2003 | Auteur : Jocelyne Birolli, Infirmière libérale

  • De mémoire d'infirmière

    "[Pour une infirmière en gériatrie, être confronté à la mort arrive plus ou moins tôt, plus ou moins vite, mais arrive.] Ce n'est pas pour cela que c'est forcément moins difficile à vivre. Mais j'ai la profonde conviction qu'en presque trente ans de carrière, cette épreuve a pu prendre des aspects plus humains, plus supportables, je dirais même, plus nobles."

    Publié le : 17/06/2003 | Auteur : Marie-France Pisonero, Infirmière en gériatrie, « L’Arche », hôpital Charles-Foix, AP-HP

  • Formation et conseil en soins palliatifs

    "La pratique des soins palliatifs est doublement concernée par la formation, l'éducation et le conseil. D'une part dans la mise en œuvre des soins, vis-à-vis des patients et de leur entourage ; d'autre part à l'égard des soignants et des institutions de soin qui ont besoin de soutien et de conseil pour agir, évoluer et supporter les souffrances qui leur sont adressées."

    Publié le : 17/06/2003 | Auteur : Alain Bercovitz, Psychosociologue conseil, Association François-Xavier Bagnoud

  • Pages