Vous affichez les résultats de 1 à 10 sur un total de 21.
  • Personnes malades, proches et professionnels lancent un appel à une mobilisation politique

    À l’occasion des Journées nationales d’éthique « Alzheimer et maladies neuro-dégénératives (Toulouse les 21 et 22 novembre 2016), une nouvelle alliance s’est imposée entre les personnes malades, leurs proches, les associations, les soignants, les chercheurs pour lancer un appel en faveur d’une société, d’une médecine, d’une recherche et de soins plus attentifs à leur expérience de la maladie et mobilisés afin de leur permettre de mieux assumer les défis spécifiques d’une maladie neuro-évolutive.

    Publié le : 25/11/2016 | Auteur : Emmanuel Hirsch, Directeur de l’Espace éthique de la région Ile-de-France, professeur d’éthique médicale, université Paris-Sud /Paris-Saclay

  • Forum #2 Valeurs de la République, du soin et de l'accompagnement : La tolérance suffit-elle ?

    Captation du forum "Valeurs de la République, du soin et de l'accompagnement" organisé le 16 mars 2016 à la Mairie du 4ème arrondissement de Paris.

    Publié le : 30/03/2016

  • Forum #1 Valeurs de la République, du soin et de l'accompagnement : l'engagement a-t-il des limites ?

    Captation du forum "Valeurs de la République, du soin et de l'accompagnement" organisé le 17 février 2016 à la Mairie du 4ème arrondissement de Paris.

    Publié le : 22/02/2016 | Auteur : Serge Guérin, Sociologue, professeur à l’INSEEC Paris / Céline Louvet, Directrice du Pôle Aide à domicile, Association des paralysés de France (APF), Paris

  • Présentation du Forum #1 : L'engagement a-t-il des limites ?

    Vidéo de présentation du forum #1 de l"initiative "Valeurs de la République, du soin et de l'accompagnement" organisé le 17 février 2016 à la Mairie du 4ème arrondissement de Paris (2 place Baudoyer, Paris).

    Publié le : 15/02/2016

  • La Reconnaissance et le soin

    "Le Soin n’est juste que s’il a du sens pour celui qui en a besoin. Accéder à la personne dans sa profondeur, la reconnaître, requiert l’exercice du dialogue attentif et respectueux au cours d’une relation soignante bienveillante. Voilà ce que reconnaître veut dire dans l’exercice du Soin."

    Publié le : 06/01/2016 | Auteur : Jonathan Théodore, Médecin Equipe Mobile d’Accompagnement et de Soins Palliatifs des Hôpitaux Sud Charente

  • Donner du cœur et de la chair à la République

    Discours prononcé lors de la soirée d'ouverture de l'Initiative Valeurs de la République, du soin et de l'accompagnement

    Publié le : 18/12/2015 | Auteur : Roselyne Bachelot-Narquin, Ancienne Ministre de la Santé et des Sports

  • "L’expert de la vie avec la maladie, c’est la personne malade"

    Jeudi 16 janvier 2014, dans le cadre de la cérémonie des vœux du Directeur général de l’AP-HP, Martin Hirsch, Thomas Sannié a présenté avec beaucoup de justesse sa perception des valeurs engagées dans la relation de soin au sein des hôpitaux. C’est à travers ce message que l’équipe de l’Espace éthique AP-HP/IDF souhaite formuler ses vœux à celles et ceux qui font confiance à notre hôpital public, à celles et à ceux qui le font vivre au quotidien et assumer ses missions au service de tous.

    Publié le : 20/01/2014 | Auteur : Thomas Sannié, Président de l’association française des hémophiles, représentant des usagers au Conseil de surveillance de l’AP-HP

  • La dignité

    Cours donné sur le thème de la dignité à l'Espace éthique AP-HP le 14 janvier 2013 dans le cadre de ses Grandes Conférences.

    Publié le : 14/01/2013 | Auteur : Eric Fiat, Maître de conférences en philosophie, université Paris Est Marne-la-Vallée

  • Le respect

    Cours donné sur le thème du respect le 11 février 2013 dans le cadre des Grandes Conférences de l'Espace éthique AP-HP.

    Publié le : 11/02/2013 | Auteur : Eric Fiat, Maître de conférences en philosophie, université Paris Est Marne-la-Vallée

  • Quelques considérations sur la notion de qualité de vie

    La qualité de vie représente une notion très vague et en même temps individuelle faisant référence aux valeurs culturelles, religieuses, sociales, familiales, en d’autres termes à toutes les composantes d’un individu. Mon propos n’est pas d’essayer de la définir mais de m’intéresser concrètement à la qualité de la vie des patients hospitalisés, c’est-à-dire de réfléchir à des situations paradoxales du point de vue des patients et du point de vue des soignants.

    Publié le : 24/06/2013 | Auteur : Marie-Agnès Desbordes, Cadre supérieur infirmier, hôpital Raymond Poincaré, Groupe de réflexion éthique Raymond Poincaré

  • Pages