Vous affichez les résultats de 1 à 10 sur un total de 30.
  • Retour d'expérience sur la création, l'animation et le périmètre d'une structure d'éthque

    "Lorsque l’on débute une réflexion éthique, la confusion entre l’éthique en tant que composante de la philosophie et l’éthique du soin n’aide pas. Mais qui a véritablement l’envie de clarifier ce concept à l’hôpital ? Probablement une minorité. De plus, où se situe la frontière entre analyse de pratique et éthique, dans les représentations des soignants ?"

    Publié le : 26/09/2017 | Auteur : Serge Duperret, Praticien hospitalier, Service de réanimation chirurgicale, HCL, Lyon, docteur en éthique, Université Paris-Sud - Paris-Saclay

  • Partager une intimité contrainte et réciproque dans le soin

    "Amenée à devoir subir une petite intervention, je me suis retrouvée dans un tout petit hôpital de province. Si je relate ces faits, c’est qu’ils ne me semblent pas uniques, mais certainement transposables à d’autres institutions sanitaires."

    Publié le : 05/04/2017 | Auteur : Anne Dupuy-Vantroys, Diplômée de l’Espace éthique IDF

  • Forum #2 Valeurs de la République, du soin et de l'accompagnement : La tolérance suffit-elle ?

    Captation du forum "Valeurs de la République, du soin et de l'accompagnement" organisé le 16 mars 2016 à la Mairie du 4ème arrondissement de Paris.

    Publié le : 30/03/2016

  • Encadrer l’engagement : des limites subies aux limites réfléchies

    S’inspirant de son expérience comme infirmière à domicile, Catherine de Brabois pose simultanément la question de savoir jusqu’où l’engagement peut aller et jusqu’où il doit aller. Dans un contexte socioéconomique qui ne légitime plus que les activités tarifables et valorise surtout l’autonomie du patient, comment donner la possibilité au soignant de s’investir dans son activité de soin par-delà le simple geste dicté par le protocole ?

    Publié le : 01/03/2016 | Auteur : Catherine de Brabois, Directrice de SSIAD, Paris, doctorante, Espace éthique/IDF, université Paris Sud

  • Auprès des migrants à Calais, l’intervention de Gynécologie sans frontières

    Patrice Dubosc raconte sa rencontre avec Gynécologie Sans Frontières dans la Jungle de Calais en janvier 2016. Reportage exclusif.

    Publié le : 23/02/2016

  • Présentation du Forum #1 : L'engagement a-t-il des limites ?

    Vidéo de présentation du forum #1 de l"initiative "Valeurs de la République, du soin et de l'accompagnement" organisé le 17 février 2016 à la Mairie du 4ème arrondissement de Paris (2 place Baudoyer, Paris).

    Publié le : 15/02/2016

  • L’hospitalité, incarner l’idée du soin

    "Le terme d'hospitalité peut paraître simple et éloigné du monde du soin, mais il porte cette idée de ne pas seulement croiser, ou recevoir un individu pour effectuer des gestes techniques, mais bien de l’accueillir en tant que personne marquée par une histoire, et des représentations."

    Publié le : 08/01/2016 | Auteur : Thibaud Haaser, Médecin radiothérapeute, CHU de Bordeaux ; doctorant au Département de recherche éthique, université Paris Sud

  • Faire vivre les valeurs du soin

    "L’expérience d’infirmière m’a montré l’importance des valeurs telles que le respect et le souci de l’autre, patient ou proche. L’attention que l’on porte à une personne atteinte dans sa chair, son histoire, son devenir, formule la possibilité d’une présence. Cette disponibilité du soignant est perceptible dans sa manière de parler, le ton de sa voix et les mots qu’il utilise pour expliquer, rassurer."

    Publié le : 15/12/2015 | Auteur : Marie-Claude Vallejo, Cadre de santé, CHU de Toulouse, doctorante au Département de recherche éthique, université Paris Sud, auteure de Une approche philosophique du soin. L’éthique au cœur des petites choses, éditions érès

  • Ma vie debout, ma vie assise

    Intervention tirée de l'Université d'été Éthique, société et maladies neurodégénératives, organisée à Nantes du 14 au 16 septembre.

    Publié le : 06/10/2015 | Auteur : Jocelyne Vidard, Membre de l'Association Française Ataxie de Friedreich et atteinte par la maladie

  • "Dans chaque jour plus de vie que d’amertume"

    "Ce que je ne veux pasn, c’est que l’on disqualifie Philippe sous prétexte de m’aider à me déculpabiliser. Que l’on me dise à quel point il va devenir insupportable de vivre avec lui et donc qu’il sera normal que moi, sa femme, j’accepte qu’on le mette dans un établissement sans doute contre son gré où il sera privé de sa liberté."

    Publié le : 23/09/2015 | Auteur : Mina Blanchard, Proche d'une personne atteinte par la maladie d'Alzheimer

  • Pages