Vous affichez les résultats de 1 à 10 sur un total de 16.
  • Proposition pour une vision du soin

    "Si la science a besoin d’objectivable et de reproductible, le soin a besoin de singulier et d’unicité. Aristote le dit ainsi : - Seul ce qui est de l’ordre du singulier peut être objet de traitement. -"

    Publié le : 17/12/2015 | Auteur : Jean-Guilhem Xerri, Praticien hospitalier, ANAP

  • L’accompagnement au domicile dans le cadre des maladies neurologiques évolutives à impact cognitif : Entre choix et assignation

    Contribution du groupe Éthique et société - Vieillesse et vulnérabilités, à la question du statut des aidants naturels et des missions qui sont attendues d'eux, sur des plans juridiques, culturels et symbolique.

    Publié le : 30/06/2014 | Auteur : Groupe Éthique et Société : Vieillesse et vulnérabilités

  • Conduites éthiques dans la décision en hépato-gastro-entérologie

    Le patient d'aujourd'hui, mieux informé parce que souvent plus instruit que par le passé, et qui reste de plus en plus tard autonome et ambulatoire dans sa maladie, a-t-il la faculté de prendre seul la décision qui le concerne en hépato-gastro-entérologie ? Quelles questions le passage du paternalisme médical à l'autonomisme pose à cette spécialité ?

    Publié le : 17/06/2003 | Auteur : Laurent Beaugerie, Gastro-entérologue, Praticien Hospitalier à l’AP-HP, Professeur des Universités à Paris 6, membre du Conseil National des Universités et vice-président de la Société Nationale Française de Gastro-Entérologie

  • Les personnes bénévoles au cœur de l’hôpital

    "Brosser un tableau de l’histoire du bénévolat mené à l’hôpital par la Fondation Claude Pompidou, revient à mettre en évidence l’évolution d’une certaine forme de bénévolat hospitalier au sein de notre société depuis plus d’un quart de siècle."

    Publié le : 17/06/2003 | Auteur : Françoise Ochin, Direction du bénévolat, Fondation Claude Pompidou

  • Les défis posés par les maladies rares

    Dans le domaine de la maladie rare, la dictature du diagnostic est immense. Les malades en attendent la confirmation de leur maladie qui, tant qu’elle n’est pas objectivable dans leur corps est toujours entachée du soupçon de siéger dans leur âme.

    Publié le : 09/09/2010 | Auteur : Olivia Gross, Présidente de l'association française des dysplasies ectodermiques, présidente de la Fédération des Maladies Orphelines (2005 à 2009)

  • Valeurs originelles d’accompagnement

    Publié le : 04/11/2011 | Auteur : Jean Claude Ameisen, Professeur d’immunologie, université Paris 7, président du Comité consultatif national d’éthique

  • La dépendance : une exclusion ?

    "Pour "aider les personnes âgées", pour leur bien, il faut qu’elles se déclarent ou qu’on les déclare incapables de rester là où elles sont, chez elles le plus souvent. Il faut alors changer de place, chercher et trouver une place. Un placement commence toujours par un déplacement."

    Publié le : 04/09/2003 | Auteur : Michel Billé, Sociologue

  • L'originalité du débat belge sur l'euthanasie

    Retour sur le débat autour de la légalisation de l'euthanasie en Belgique, avec un exposé des différentes positions et arguments politiques, sociétaux, culturels, religieux ou philosophiques

    Publié le : 06/08/2003 | Auteur : Mylène Botbol-Baum, Professeure de philosophie et bioéthique, facultés de Médecine et des Sciences Philosophiques et Professeure à l'Unité d'éthique biomédicale UCL (Université Catholique de Louvain), Bruxelles

  • Des missions d'assistance sociale au profit des personnes atteintes par la maladie d'Alzheimer

    Une assistante sociale revient sur ses missions, notamment dans l'accompagnement des personnes atteintes par la maladie d'Alzheimer et leurs proches.

    Publié le : 17/06/2003 | Auteur : Annie Wallon, Assistante sociale, hôpital Notre-Dame de Bon Secours, Paris

  • La médiation dans la relation médecin-personne malade

    S'il n'est pas très difficile d'évaluer le besoin de médiation dans le système de relations entre les partenaires du soin, et la personne malade, il est en revanche délicat de dessiner la place du médiateur dans l'ensemble complexe qui héberge les acteurs, tout en respectant à la fois la place de chacun, et les règles relatives au dossier de la personne malade.

    Publié le : 17/06/2003 | Auteur : Michèle Guillaume-Hofnung, Professeur de droit public, Faculté Jean Monnet, Université Paris-Sud 11. Vice-présidente du Comité des droits de l’homme et des questions éthiques de la Cnf/Unesco

  • Pages