Vous affichez les résultats de 1 à 10 sur un total de 17.
  • Alzheimer, la question des critères diagnostiques et de leur évolution

    Entretien mené durant l'Université d'été Alzheimer, éthique et société 2014

    Publié le : 21/07/2015 | Auteur : Audrey Gabelle-Deloustal , Neurologue, docteur en neurosciences, CMRR, CHU de Montpellier

  • Journée scientifique de l'Université d'été 2014

    Captation intégrale de la journée scientifique de l'Université d'été 2014, organisée le 9 octobre 2014 à la Faculté de médecine de Montpellier

    Publié le : 22/10/2014 | Auteur : Espace éthique/IDF

  • La maladie du temps

    Vidéo est extraite de l'Université d'été Alzheimer, éthique et société 2012

    Publié le : 21/03/2012 | Auteur : Fabrice Gzil, Responsable du Pôle Études et recherche, Fondation Médéric Alzheimer

  • Maladie d'Alzheimer : Droit de savoir, d'ignorer, de transmettre à qui ?

    Entretien réalisé dans le cadre de l’Université d’été Alzheimer, éthique et société 2013

    Publié le : 10/01/2014 | Auteur : Julie Lesueur, Psychologue clinicienne, service de clinique génétique et CMRR, CHRU de Lille

  • Réalités, enjeux, aspects épidémiologiques : qui sont les malades Alzheimer jeunes ?

    Intervention extraite du colloque Alzheimer et malades jeunes - Approches et enjeux éthiques. Ce colloque a été organisé le 7 juin 2011, à l'Université Catholique de Lille, par l'Espace éthique Alzheimer et le Centre national de référence Malades Alzheimer Jeunes.

    Publié le : 12/12/2013 | Auteur : Florence Pasquier, Professeur de neurologie, université Lille 2, Centre national de référence pour les malades Alzheimer jeunes, CHRU de Lille, Labex DISTALZ

  • Temps initial de l'engagement et du projet de soin

    L'annonce du diagnostic implique la mise en place d'un projet thérapeutique, véritable engagement du médecin à accompagner son patient et l'entourage de celui-ci tout au long de la maladie. Moment clé de la prise en charge, ce temps initial doit permettre d'élaborer, au rythme de la personne malade, un projet de soin qui se construira pas à pas...

    Publié le : 18/11/2013 | Auteur : Béatrice Le Naour, Médecin généraliste, praticien attaché en psycho-gériatrie, Hôpital Bretonneau, AP-HP

  • Identifier, anticiper, accompagner les fragilités

    Le concept de fragilité est en constante évolution et, malgré l’absence de définition consensuelle, des outils de dépistage de la fragilité sont de plus en plus employés, car il paraît important de pouvoir identifier le plus tôt possible les facteurs de fragilité physique de la personne, dans son environnement socio-économique propre, pour pouvoir anticiper les situations de crise et tenter de mettre en place des aides efficaces.

    Publié le : 18/11/2013 | Auteur : Elisabeth Quignard, Médecin en gériatrie et soins palliatifs, Réseau régional Champagne Ardenne RéGéCAP

  • La maladie d'Alzheimer des personnes jeunes

    "Environ 2 % des patients atteints de maladie d'Alzheimer ont moins de 65 ans. Ils nécessitent une approche diagnostique, une annonce diagnostique, une prise en charge médico-sociale et des aides spécifiques. "

    Publié le : 18/11/2013 | Auteur : Florence Pasquier, Professeur de neurologie, université Lille 2, Centre national de référence pour les malades Alzheimer jeunes, CHRU de Lille, Labex DISTALZ / Michel Poncet, Neuropsychiatre, coordonnateur du CMRR PACA-Ouest de 2005 à 2008, président de l'Institut de la Maladie d'Alzheimer

  • Maladie d'Alzheimer : Face à l'attente de l'annonce

    "Que se noue-t-il dans la salle d'attente lors de la consultation d'annonce ? Entre incertitude, espoir, colère, crainte, déni, impatience, déjà la petite musique de l'in-quiétude se fait entendre. Quels mots pour dire l'indicible, du coté du médecin qui attend de l'autre côté de la porte et quelles questions poser et se poser pour le patient et l'aidant ? "

    Publié le : 18/11/2013 | Auteur : Véronique Lefebvre des Noettes, Psychiatre du sujet âgé, docteure en philosophie pratique et éthique médicale

  • Ce que signifie cette première confrontation avec la maladie d'Alzheimer

    "Les premiers oublis ou défaillances dans la vie quotidienne, comme éprouvés ou signes annonciateurs de désordres cognitifs et de désarrois psychiques, sont un moment sensible de fragilisation pour la personne. Ils interrogent tout à la fois son sentiment d'identité et son sentiment de cohérence, mais aussi par représentation anticipatrice son devenir probable ou possible."

    Publié le : 18/11/2013 | Auteur : Pascale Gérardin, Psychologue clinicienne, CMRR Lorraine, CHU de Nancy

  • Pages