Vous affichez les résultats de 1 à 9 sur un total de 9.
  • Aider le proche à trouver sa place en réanimation : le rôle essentiel du soignant

    Si la perte de la capacité d’action n’est pas synonyme de perte d’autonomie, il faut néanmoins, pour retrouver une autonomie, s’accrocher à des liens et codes subtils, codes que les soignants, en dépit de leur professionnalisme, ne peuvent connaître avec autant de finesse qu’un proche.

    Publié le : 03/09/2009 | Auteur : Serge Duperret, Praticien hospitalier, Service de réanimation chirurgicale, HCL, Lyon, docteur en éthique, Université Paris-Sud - Paris-Saclay

  • Droit de la vie, droit à la vie, qui peut juger ?

    Éditorial de l'édition de la Lettre de l'Espace éthique consacré à l'arrêt Perruche.

    Publié le : 17/06/2003 | Auteur : Marc Guerrier, Ancien adjoint au Directeur, Espace éthique/AP-HP

  • La relation de soin : une question de confiance ?

    Publié le : 07/05/2009 | Auteur : Aline Santin, Praticien hospitalier, service des urgences CHU Henri Mondor, AP-HP

  • L’homme est responsabilité

    Comment les chambres mortuaires peuvent-elles témoigner de l'impératif de responsabilité qui engage le soignant comme la société ? Comment ce lieu, associé à des représentations négatives, contibue-t-il au respect de la dignité des personnes décédées ?

    Publié le : 07/04/2009 | Auteur : Corine Pelluchon, Agrégée et docteur en philosophie, maître de conférences à l’université de Poitiers

  • Ne pas trahir les valeurs du don d’organes !

    Éditorial d'opinion et d'analyse autour de l'amendement Touraine/Delaunay qui propose de ne plus recueillir auprès des familles la position du défunt qui n’aurait pas exprimé son refus d’un prélèvement sur le registre national automatisé.

    Publié le : 31/03/2015 | Auteur : Emmanuel Hirsch, Directeur de l’Espace éthique de la région Ile-de-France, professeur d’éthique médicale, université Paris-Sud /Paris-Saclay

  • Notre vie est un château de cartes - Ma personne de confiance

    "Notre vie est un château de cartes que le souffle du vent balaye en un instant, faisant s‘envoler l’armure qui nous protège. La perte de confiance est totale, avec ce sentiment mortifère de n’être plus rien. Tombée malade le 17 décembre 2004, j’ai connu le temps où tout s’arrête et où la vie bascule."

    Publié le : 10/04/2009 | Auteur : Valérie Chmielewski, Ingénieur de recherche et de formation au CNAM

  • Pour une responsabilité éthique de la communication relative à la pandémie grippale

    Comment identifier, dans le cadre d'une pandémie, les messages, interlocuteurs et modalités d'une communication juste ?

    Publié le : 03/09/2009 | Auteur : Jean-François Ternay, Maître de conférence en épistémologie, chercheur, Institut de formation d’ingénieurs, Université Paris-Sud 11

  • Sentiment de honte et risque d’isolement

    "C’est en reconnaissant les questions et les demandes des personnes qui nous sont confiées, en soutenant leur désir de vivre, en leur offrant quand cela est possible l’accès à la recherche fondamentale, que nous pourrons échapper au monde des choses, retrouver le sens de l’humain au cœur d’une relation réinventée jour après jour et défendre les valeurs de la démocratie pour chacun, par-delà la maladie."

    Publié le : 29/08/2016 | Auteur : Geneviève Demoures, Psycho-gériatre, chef de service, Le verger des Balans

  • Valeurs du soin et fin de vie : mise en danger et compétence soignante

    "Se battre ne va pas de gaité de cœur, mais il y a des ”guerres justes”. Autrefois, il y a bien longtemps le soignant et le médecin étaient comme désignés par leur vocation. « Il a la vocation », pouvait faire office de diplôme. De nos jours, le dévouement, la relation d’aide doivent nous suffire et convenir au patient. « On est là pour ça ? » Exprime-t-on l’acquiescement ou la résignation ? Le ”ça” interroge-t-il encore assez la raison ”d’être soignant” ?"

    Publié le : 11/03/2015 | Auteur : Nicole Pélicier, Psychiatre, Hôpital européen Georges Pompidou, AP-HP