Vous affichez les résultats de 1 à 7 sur un total de 7.
  • "Autrefois on gardait ses vieux..."

    "Monsieur P va sans doute mourir dans quelques jours. Il a 82 ans, ancien agriculteur, il vit avec sa femme à proximité de leur fille ainée retraitée et divorcée venue vivre près de la ferme familiale. Je ne l’ai rencontré qu’à deux reprises, la première fois sa fille cadette l’a accompagné à la consultation. La première fois, il est arrivé en pyjama, les mots étaient difficiles à entendre."

    Publié le : 11/12/2015 | Auteur : Geneviève Demoures, Psycho-gériatre, chef de service, Le verger des Balans

  • Les discriminations dans l’accès aux soins

    "Combien de fois la douleur n’est-elle pas reconnue chez un patient qui crie, qui s’agite, qui refuse ? Est-ce une raison pour décider d’arrêter une dialyse au motif que l’agitation anxieuse « montre bien qu’elle ne la supporte pas, alors qu’il suffit d’un traitement adapté anticipé, et que l’équipe soignante prenne le temps de rassurer ?"

    Publié le : 28/09/2015 | Auteur : Geneviève Demoures, Psycho-gériatre, chef de service, Le verger des Balans

  • Maladie d'Alzheimer : Engagements de loyauté et serments du passé

    "La réflexion éthique nous permet de poser en d’autres termes la question de ces loyautés présentes et passées, du malade face à lui-même, au sein d’une famille et d’une histoire, sous le regard aussi des soignants et du corps social. Le malade, plus tout à fait le même et pourtant pas tout à fait un autre…"

    Publié le : 23/09/2015 | Auteur : Geneviève Demoures, Psycho-gériatre, chef de service, Le verger des Balans

  • Mourir chez soi, en EHPAD

    "Face à la pathologie démentielle, la famille vit souvent une relation de deuil anticipé avec son patient. Celui-ci lui renvoie parfois l’image du mort à venir qu’elle peut attendre tout en en redoutant le moment. Alors en plaçant le malade dans ce statut de « mort vivant », [...], on peut en arriver à nier les possibilités de relation par trop de souffrance."

    Publié le : 04/02/2015 | Auteur : Geneviève Demoures, Psycho-gériatre, chef de service, Le verger des Balans

  • Questionnement éthique autour de la prise en soin

    Que changent les patients atteints par la maladie d'Alzheimer aux méthodes, habitudes et certitudes des soignants ? Quels moyens employer pour permettre une véritable rencontre ?

    Publié le : 09/05/2011 | Auteur : Geneviève Demoures, Psycho-gériatre, chef de service, Le verger des Balans

  • Reconstituer des formes d'alliance au sein d'une famille

    "Les temps de l'annonce, progressifs, précautionneux et respectueux de la demande de savoir vont interroger les ressources de la dynamique familiale. Au coeur d'une alliance thérapeutique il nous est demandé de réfléchir ensemble aux solidarités mystérieuses qui se découvrent, au-delà des changements de regard, de place, de rôle, de légitimité de parole, entre renoncement et assentiment."

    Publié le : 18/11/2013 | Auteur : Geneviève Demoures, Psycho-gériatre, chef de service, Le verger des Balans

  • Sentiment de honte et risque d’isolement

    "C’est en reconnaissant les questions et les demandes des personnes qui nous sont confiées, en soutenant leur désir de vivre, en leur offrant quand cela est possible l’accès à la recherche fondamentale, que nous pourrons échapper au monde des choses, retrouver le sens de l’humain au cœur d’une relation réinventée jour après jour et défendre les valeurs de la démocratie pour chacun, par-delà la maladie."

    Publié le : 29/08/2016 | Auteur : Geneviève Demoures, Psycho-gériatre, chef de service, Le verger des Balans