Vous affichez les résultats de 1 à 10 sur un total de 14.
  • Alzheimer : Partager avec son proche l'exigence de savoir

    "Mettre en mots, à l'intérieur du couple, l'effraction de la maladie, faire circuler, au sein de la famille, une parole même douloureuse, autoriser son proche malade à dire les espoirs qu'il nourrit et les souffrances qu'il traverse, sont des partages indispensables à la survie psychique de la personne malade et de son entourage. "

    Publié le : 18/11/2013 | Auteur : Judith Mollard-Palacios, Chef de projet "Missions Sociales", Union France Alzheimer Fondation Médéric Alzheimer

  • Approche éthique des décisions d'arrêt de traitement

    "L’accident vasculaire cérébral, est une pathologie aigüe et grave, qui peut conduire au décès rapide du patient ou à un handicap neurologique sévère, moteur et/ou cognitif. Dans les situations les plus sévères, l’action médicale amène à envisager des limitations ou arrêt de certains traitements si le pronostic s’avère « catastrophique », signifiant le plus souvent le risque d’un handicap « inacceptable ». "

    Publié le : 23/01/2014 | Auteur : Sophie Crozier, Neurologue, praticien hospitalier, CHU Pitié-Salpêtrière, AP-HP, EA 1610, université Paris Sud

  • Ce que représente l'incertitude de l'évolution pour le patient et ses proches

    Si l’incertitude peut prolonger une angoisse, empêcher le sujet d’agir, le bloquer dans une dynamique existentielle, elle peut aussi laisser le temps de certains aménagements psychiques intégrant progressivement l’idée d’un futur possible avec la maladie tout en laissant place à un certain espoir, sans enfermer tout de suite dans un statut de malade. Comment accompagner le sujet dans ses interrogations, lui délivrer les informations dont il a besoin pour être acteur de son avenir ? À quel moment, pour répondre à quelles interrogations et avec quels objectifs ?

    Publié le : 03/10/2013 | Auteur : Agnès Michon, Neurologue, groupe hospitalier Pitié-Salpêtrière, AP-HP

  • Ce que signifie cette première confrontation avec la maladie d'Alzheimer

    "Les premiers oublis ou défaillances dans la vie quotidienne, comme éprouvés ou signes annonciateurs de désordres cognitifs et de désarrois psychiques, sont un moment sensible de fragilisation pour la personne. Ils interrogent tout à la fois son sentiment d'identité et son sentiment de cohérence, mais aussi par représentation anticipatrice son devenir probable ou possible."

    Publié le : 18/11/2013 | Auteur : Pascale Gérardin, Psychologue clinicienne, CMRR Lorraine, CHU de Nancy

  • La dignité à l'épreuve de la vie au quotidien

    Vidéo est extraite de l'Université d'été Alzheimer, éthique et société 2012

    Publié le : 21/03/2014 | Auteur : Eric Fiat, Maître de conférences en philosophie, université Paris Est Marne-la-Vallée

  • La maladie d'Alzheimer des personnes jeunes

    "Environ 2 % des patients atteints de maladie d'Alzheimer ont moins de 65 ans. Ils nécessitent une approche diagnostique, une annonce diagnostique, une prise en charge médico-sociale et des aides spécifiques. "

    Publié le : 18/11/2013 | Auteur : Florence Pasquier, Professeur de neurologie, université Lille 2, Centre national de référence pour les malades Alzheimer jeunes, CHRU de Lille, Labex DISTALZ / Michel Poncet, Neuropsychiatre, coordonnateur du CMRR PACA-Ouest de 2005 à 2008, président de l'Institut de la Maladie d'Alzheimer

  • La maladie du temps

    Vidéo est extraite de l'Université d'été Alzheimer, éthique et société 2012

    Publié le : 21/03/2012 | Auteur : Fabrice Gzil, Responsable du Pôle Études et recherche, Fondation Médéric Alzheimer

  • Ma vie debout, ma vie assise

    Intervention tirée de l'Université d'été Éthique, société et maladies neurodégénératives, organisée à Nantes du 14 au 16 septembre.

    Publié le : 06/10/2015 | Auteur : Jocelyne Vidard, Membre de l'Association Française Ataxie de Friedreich et atteinte par la maladie

  • Maladie d'Alzheimer, ce que perçoivent les proches

    "Peut-être faut-il que la torture du doute devienne plus insupportable que celle de l'inquiétude pour passer le pas d'une démarche diagnostique ? Et le point de déséquilibre entre ces deux violences est propre à chacun d'entre nous."

    Publié le : 18/11/2013 | Auteur : Catherine Ollivet, Présidente du Conseil d’orientation de l’Espace de réflexion éthique de la région Ile-de-France, Présidente de France Alzheimer 93

  • Maladie d'Alzheimer : Face à l'attente de l'annonce

    "Que se noue-t-il dans la salle d'attente lors de la consultation d'annonce ? Entre incertitude, espoir, colère, crainte, déni, impatience, déjà la petite musique de l'in-quiétude se fait entendre. Quels mots pour dire l'indicible, du coté du médecin qui attend de l'autre côté de la porte et quelles questions poser et se poser pour le patient et l'aidant ? "

    Publié le : 18/11/2013 | Auteur : Véronique Lefebvre des Noettes, Psychiatre du sujet âgé, docteure en philosophie pratique et éthique médicale

  • Pages