/

Assises Valeurs de la République, du bien commun et de l’engagement

Un événement exceptionnel le 13 mars 2017 au Palais du Luxembourg ainsi qu'une questionnaire pour vous associer à la réflexion

Publié le : 10 Février 2017

« Prendre soin de la société : à qui la responsabilité ? »

Lundi 13 mars 2017 - 9H30-18H
Accueil : 9H00
Palais du Luxembourg
 

 

Il est nécessaire de partager les expertises, les expériences et les compétences afin de mieux assumer les défis présents et s’engager ensemble pour servir le bien commun.

« Au niveau le plus général, nous suggérons que le care soit considéré comme une activité générique qui comprend tout ce que nous faisons pour maintenir, perpétuer et réparer notre “monde”, de sorte que nous puissions y vivre aussi bien que possible. Ce monde comprend nos corps, nous-mêmes et notre environnement, tous éléments que nous cherchons à relier en un réseau complexe, en soutien à la vie. » Joan Tronto

Les forums « Valeurs du soin et de la République[1]. » l’ont démontré depuis 2015 : le territoire du soin entendu en son sens le plus large ne se laisse pas circonscrire aux activités médicales et médico-sociales. Non seulement le soin renvoie à un vaste champ de pratiques, professionnelles ou non, mais aussi à des valeurs que l’on retrouve dans l’enseignement, justice, la famille,  la sécurité, les médias,la recherche, etc. Mais les forums nous ont aussi livré un autre enseignement : celui d’un éclatement des acteurs du soin pourtant confrontés à des situations comparables et mus par des engagements communs. Ce constat nous invite à donner davantage de résonance aux pratiques et aux valeurs du soin dans leur diversité.

C’est ce regard plus global et fédérateur que nous voulons aujourd’hui porter à travers ces Assises. Faire en sorte que chaque citoyen demeure en prise du monde qui l’entoure, soit en mesure d’affecter son environnement et d’être affecté par lui, tel est sans doute l’horizon du projet de prendre soin de la société. Cet horizon est vaste et lointain mais concret.

« Prendre soin de la société », ce projet impose toutefois quelques réflexions critiques que nous souhaitons ici aussi discuter. Supposons-nous d’abord une société unie dont il s’agirait de prendre soin comme d’un corps blessé ? Ne faut-il pas se méfier de cette vision organique de la société qui en nierait la diversité et la conflictualité intrinsèques ?

Mais lorsque nous tenons compte de cette diversité, prendre soin de la société pourrait s’apparenter à un projet conservateur visant à recouvrir d’un soin réparateur les conflits, qui plus est au détriment des initiatives qui entendent bousculer et rompre des habitudes. Le soin serait alors une force qui maintient les désaccords et les fractures dans un consensus apparent en les embaumant dans de bonnes paroles ou des vœux pieux.

Le projet de prendre soin de la société pose la question du pluralisme. Peut-on asseoir une éthique partagée sur l’idée même de « soin », même entendu dans la diversité de ses objets (les personnes, les institutions, l’environnement, les êtres vivants, etc.) ? Prendre soin signifie sans doute, selon les personnes et les circonstances, une pluralité d’actions contradictoires.

C’est pourquoi nous souhaitons  insister sur la dimension critique et réflexive du soin. Le soin doit aussi s’entendre comme attention et comme souci. Prendre soin de la société, c’est aussi demeurer attentif à la diversité des existences et des engagements, à la diversité des façons de prendre soin. Un soin niant le pluralisme devient prescriptif et génère la violence qu’il entend réparer.

 

[1] http://www.espace-ethique.org/valeurs-de-la-république-du-soin-et-de-laccompagnement

Programme

Nous avons comme objectif de contribuer à ces multiples initiatives de réflexions développées au plus près des réalités de terrain, notamment dans le cadre des instances  qui interrogent les valeurs et les pratiques.

9H – Accueil public

9H30 – Introduction

Emmanuel Hirsch
Directeur de l’Espace de réflexion éthique région Île-de-France

Elisabeth Zucman
Médecin, Présidente d’honneur du Groupe polyhandicap France

Catherine Ollivet
Présidente du Collectif interassociatif  sur la santé (CISS) Île-de-France, de France Alzheimer 93 et du Conseil d’orientation de l’Espace de réflexion éthique région Île-de-France

 

10H – Valeurs, bien commun, engagement

Paul-Loup Weil-Dubuc
Chercheur en éthique et philosophie politique, Espace de réflexion éthique région Île-de-France

 

10H20 –  Le soin comme paradigme éthique et politique

Sandra Laugier
Professeure de philosophie à l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne

 

10H50 – Prendre soin de la société, quelles valeurs mobiliser ?

Animation de la table-ronde Emmanuel  Hirsch

Anne Caron-Déglise
Présidente de chambre à la cour d'appel de Versailles

Franck de Montleau
Professeur agrégé au Val-de-Grâce, chef du service psychiatrie de l'hôpital d’instruction des armées Percy

Matthieu Langlois
Médecin-chef du RAID

Alice Rivières
Écrivain, Collectif Dingdingdong, Institut de coproduction de savoir sur la maladie de Huntington

 

Discussion

 

11h45 – Faire société : communautarisme ou idéal communautaire ?

Michel Maffesoli

Professeur émérite à la Sorbonne

 

12h15 – Ce que s’engager signifie

Animation de la table-ronde : Sébastien Claeys
Responsable de la communication et de la médiation, Espace de réflexion éthique région Île-de-France

Marie-Françoise Fuchs
Co-présidente du Conseil scientifique de l’association Old’Up

Sihem Habchi
Directrice activités et CHU, Association Aurore

François Soulage
Président du collectif Alerte

Discussion

 

13H – Repas

 

14H30 – Prendre soin de la société : progrès scientifique et enjeux éthiques

Hervé Chneiweiss
Président du comité d'éthique de l'INSERM, membre du CCNE et du CIB de l'UNESCO

15H – Des innovations qui contribuent au soin de la société 

Animation de la table-ronde : Léo Coutellec
Chercheur en épistémologie et éthique des sciences contemporaines, Laboratoire d’excellence Distalz, Université Paris-Sud – Paris-Saclay

Jacques Hassin
Directeur de l’Institut précarité et exclusion sociale

Pascal Jacob
Président de l’association handidactique

Guillaume Holsteyn
Co-fondateur du réseau Le Carillon

Jean-François Serres
Référent national Monalisa, membre du Conseil économique, social et environnemental

Discussion

 

16H – Éducation, formation de l’esprit

Monique Canto-Sperber
Philosophe, Directrice de recherche au CNRS

 

16H30 – Cultiver le bien commun

Animation de la table-ronde : Sébastien Claeys
Responsable de la communication et de la médiation, Espace de réflexion éthique région Île-de-France

 

Olivier Barbarant
Inspecteur général de l’éducation nationale, groupe Lettres

Christophe Girard
Maire du 4ème arrondissement de Paris

Claire Hédon
Présidente de l’association ATD Quart Monde

Discussion

 

17H30 – Propos conclusifs

Didier Sicard
Président d’honneur du Comité consultatif national d’éthique


[1] La loi relative de bioéthique du 6 août 2004 a instauré sur son modèle la création d’une Espace de réflexion éthique dans chaque région.

[2] http://www.espace-ethique.org/valeurs-de-la-république-du-soin-et-de-laccompagnement

  •  

 

“Senat de France (Palais du Luxembourg)” by Jacobo Tarrío is licensed under CC BY 2.0

S'associer à la réflexion