/

Conversations éthiques 2017 - L'équivoque du progrès : vers une éthique à l'âge des limites ?

Mardi 6 juin 2017, de 9h à 18h, Auditorium Biopark, Paris

Publié le : 18 Avril 2017

Que la notion de progrès soit en crise, cela ne semble plus faire débat. L’axiomatique de ce qui en fait une idéologie — selon laquelle il y aurait une relation naturelle entre progrès scientifique, progrès technique, progrès social et progrès humain — n’est plus un horizon de sens crédible et partagé. Pour autant, nous constatons que la rhétorique de l’innovation et l’économie de la promesse cherchent, non sans contradiction, à maintenir cette idéologie défunte bien que dominante.
« Le vieux monde se meurt, le nouveau monde tarde à apparaître et dans ce clair obscur surgissent les monstres » disait Antonio Gramsci. Nous vivons l’équivoque du progrès et nous cherchons difficilement la voie pour un nouvel horizon de sens, une nouvelle éthique pour penser notre place dans l’existence. Et dans cette hésitation des temps présents s’impose désormais une réflexion sur les notions de limite et de temporalité. Limites morales lorsque sciences et techniques nous promettent le post-humain ? Limites écologiques lorsque tous les voyants environnementaux sont au rouge ? Limites sociales lorsque les innovations disruptives déstabilisent puissamment nos modes de socialisation ? Limites économiques lorsque le renouvellement des technologies conduit à l’obsolescence programmée ? Finalement, peut-on penser une éthique à l’âge des limites et ainsi sauver la notion de progrès ?

Programme

9h15/9h30 - Accueil et introduction

9h30/10h00 - Grand entretien : Caractériser l’idéologie du progrès

Léo Coutellec, chercheur en épistémologie et éthique des sciences contemporaines, Espace éthique Ile-de-France, Université Paris-Sud, Labex DistAlz

Miguel Benasayag, philosophe et psychanalyste

10h00/11h00 – Interroger la notion de progrès par l’histoire

Sophie Wahnich, historienne, directrice de recherches au CNRS et membre du Centre de Recherches Historiques

11h15/12h15 – Progrès scientifique et économie de la promesse

Sophie Crozier, neurologue, docteur en éthique, EA1610 Paris-Sud

13h30/14h30 - Penser les limites

Olivier Rey, mathématicien et philosophe, chercheur au CNRS

14h30/15h30 – Les ambiguïtés du progrès de la médecine

Patrick Gaudray, directeur de recherche CNRS

15h45/16h45 – Humanités numériques : un progrès humain ?

Jean-Gabriel Ganascia, président du Comité d'éthique du CNRS (COMETS) du CNRS

16h45/17h00 - Conclusion

Emmanuel Hirsch, directeur de l’Espace de réflexion éthique Ile-de-France

Léo Coutellec, chercheur à l’Espace de réflexion éthique Ile-de-France

Inscriptions

 

Les conversations éthique, science et société

Les Conversations offrent un espace et un moment de réflexion où chacun des intervenants expose son point de vue en prenant le temps du développement de sa pensée et le temps du dialogue avec le public. L’enjeu de cette troisième édition est d’identifier et partager les questionnements éthiques associés à la notion de progrès, en cela qu’elle semble aujourd’hui en crise bien que qualifiant toujours l’horizon de nos sociétés. Les Conversations sont un événement à la fois universitaire et grand public.

En partenariat avec le magazine "What's up Doc"

Édité depuis 2011 par Planète Med, What’s up Doc est un bimédia à destination des jeunes médecins. Le magazine, gratuit et tiré à 18 000 exemplaires, réunit tous les deux mois 35 000 lecteurs. 

Entre innovation médicale, déploiement de la e-santé, évolution de la relation médecin-patient, les médecins jouent un rôle essentiel dans la transformation de notre système de santé. What’s up Doc questionne les changements en cours, qu’ils soient éthiques, techniques ou règlementaires.

Chroniques, actualités, interviews, sujets de fond et enquêtes s’enchaînent avec dynamisme et humour, et donnent à voir la médecine et ceux qui la font sous un prisme tout particulier, suivant une ligne éditoriale alternative, propre aux nouvelles générations de médecins qui accordent autant d’importance à leur vie personnelle qu’à leur vie professionnelle.

En complément What’s up Doc c’est également