/

Événements de l'Espace éthique pour le mois de novembre 2014

Paul Ricoeur, fin de vie et cas cliniques

Publié le : 06 Novembre 2014

Atelier cas clinique

Jean-Louis Misset
Professeur d’oncologie, université Paris 7, EA 1610 études sur les sciences et les techniques, université Paris Sud
Mardi 18 novembre 18H30-20H

Ces rencontres entre professionnels r.unis autour de cas cliniques, permettront de mieux appréhender l’approche d’une argumentation éthique solidement étayée par une
méthodologie : elle allie la diversité des savoirs et des compétences partir d’une situation significative, les échanges favorisent un travail d’approfondissement permettant de mieux identifier, cerner et hiérarchiser les termes d’un arbitrage indispensables une prise de décision fondée et recevable.
Cas cliniques n° 1 : Transparence, arbitrage et autonomie de décision Une personne nonagénaire, en bon état général et autonome se voit, à l’occasion d’une complication aiguë, diagnostiquer un cancer digestif en phase avancée. La maladie n’est pas curable mais les standards thérapeutiques d’aujourd’hui, souvent appel.s normes, peuvent prolonger sa survie. Oui mais à quel prix ? Comment et sur quelles bases élaborer le projet le plus juste pour elle et avec elle ?

 

Sous le signe du fragile avec Paul Ricoeur

Pierre-Olivier Monteil
Docteur en philosophie, enseignant associé au Département de recherche en éthique, université Paris Sud
Lundi 24 novembre : 9H-18H

 

Réflexions éthiques anticipées et processus décisionnel en fin de vie

Mercredi 26 novembre 2014 – 14H-17H
Cette rencontre thématique organisée par le groupe de réflexion et de recherche « Décisions et responsabilités en situation de fin de vie » s’intègre à la démarche menée dans le cadre de la concertation nationale sur la fin de vie. L’anticipation et le processus décisionnel justifient des approfondissements tout aussi importants que les réflexions portant sur les conditions de la sédation, de l’interruption d’une hydratation ou d’une alimentation. Ces questions importantes qui interrogent les pratiques et les conduites du soin sont discutées dans le cadre du groupe de réflexion : il proposera désormais des rendez-vous favorisant la transmission de savoirs et plus encore les échanges. La rencontre organisée le 26 novembre constitue donc le premier temps d’une approche envisagée aussi comme une forme de concertation ouverte à tous.
Programme disponible via le lien situé à droite de cette page