/

Journée thématique : Quelle place pour la spiritualité dans les soins ?

De 9h à 17h le 9 décembre, à l'Espace éthique

Publié le : 24 Novembre 2016

Quelle place pour la spiritualité dans les soins ?

 
Journée animée et coordonnée par Nicolas PUJOL, psychologue clinicien en soins palliatifs, docteur en éthique médicale et en sciences des religions, chargé d’enseignement et de recherche à l’Université Catholique de Lille.
 
Avec la participation d’Etienne ROCHAT, théologien et accompagnant spirituel au CHUV de Lausanne, Responsable de la plateforme MS3 : Médecine, Spiritualité, Soins & Société.
 

Résumé

La spiritualité est devenue, dans nos sociétés sécularisées, un espace que chacun se donne le droit de circonscrire en fonction de sa propre sensibilité : plus besoin d’appartenir nécessairement à une tradition religieuse particulière, de dépendre d’une communauté de foi, de suivre des règles préétablies. La spiritualité évoque des réalités tout aussi variées que la recherche d’un sens à la vie ; l’intériorité indicible de l’homme sur laquelle éclot la dignité humaine ; la poursuite d’un idéal que l’on tente de mettre en pratique
 
En raison de sa grande malléabilité, la question spirituelle est devenue, depuis une petite vingtaine d’années, une source d’intérêt croissant pour le monde médical. Prendre soin, ce serait être attentif aux patients dans leur globalité, incluant leur dimension spirituelle. Les professionnels du soin sont ainsi invités à intégrer la spiritualité dans leurs pratiques, questionnant de fait la place et le rôle des services d’aumônerie. En Amérique du Nord, ces derniers ont laissé la place à des départements de soin spirituel dont les spécialistes – des intervenants en soins spirituels – font partie intégrante de l’équipe médicale. Attentifs au respect des besoins spirituels, ils évaluent la souffrance spirituelle et visent le bien-être spirituel. Cette médicalisation doit nous rendre attentif au pouvoir normatif de la médecine qui contribue à découper le réel en « normal », « pathologique », « patients », « soignants », « traitements ».
 
L’objectif de cette journée thématique sera de réfléchir à la place de la spiritualité dans les soins dans le contexte laïque qui est le nôtre. Professionnels du soin, bénévoles et aumôniers sont tout particulièrement conviés. Nous aborderons à la fois des enjeux épistémologiques (quelle définition pour le concept de « spiritualité » ?), éthiques (quelle place dans les soins ?) et pratiques (concrètement, que faire ?).
 

Programme

09h à 12h30
La spiritualité dans les soins : quelle définition pour quelles pratiques ?
Par Nicolas PUJOL
 
13h30 à 17h
L’évaluation de la détresse spirituelle et ses répercussions sur les soins : de l’aumônerie confessionnelle à la professionnalisation du spirituel.
Par Etienne ROCHAT