/

Les événements de janvier 2016

Erreur médicale, anticipation et notions clés de la bioéthique

Publié le : 23 Décembre 2015

L'ensemble de ces événements a lieu à l'Espace éthique,
Porte 9, 1er étage
CHU Saint-Louis, 1 avenue Claude Vellefaux, Paris

Inscriptions gratuites et obligatoires

Mardi 19 janvier 9h-17h30 : Quelques notions clés de l'éthique biomédicale

Cette journée propose d'examiner quelques notions clés de la réflexion en éthique, et plus particulièrement en éthique du soin et de la santé. Les concepts, aussi imposants qu'ils paraissent, ne sont pas des blocs monolithiques ; ils se transforment, apparaissent et disparaissent au cours du temps et des évolutions biomédicales. Il s'agira ainsi de montrer, pour chacune des notions explorées, quels sens peuvent en être donnés, comment elles sont à réviser, repenser et renouveler dans un contexte mouvant, quels implicites elles recouvrent, et quels usages peuvent en être faits.

Mardi 19 janvier 18h30-20h : Séance du séminaire "Anticipation et surveillance"

Intervenants :
André Vitalis est professeur à l'Université Bordeaux 3 en sciences de l'information et de la communication.
Marc Billaud est directeur de Recherche CNRS, Institut Albert Bonniot, CRI INSERM UJF/U823, Grenoble.

Mercredi 20 janvier 18h30-20h30 : Séminaire Valeurs de la République, du soin et de l'accompagnement

Intervenants :
Atanase Perifan
Conseiller de Paris, Président de la Fédération européenne des solidarités de proximité
Yannis Constantinides
Agrégé de philosophie, enseignant associé au Département de recherche en éthique, Université Paris Sud
Ulysse Korolitski
Agrégé de philosophie, ancien élève de l’ENS, maître de conférences à Sciences Po Paris, enseignant associé au Département de recherche en éthique, Université Paris Sud

Lundi 25 janvier 9h-18h : Traverser ensemble l'erreur médicale

Cette journée thématique sollicitera une réflexion pluraliste, prenant en compte la spécificité de la pédiatrie, relative à l’éthique de la communication avec pour souci d’améliorer la qualité et la sécurité de soins. Ces regards croisés nous conduiront à envisager la relation de soin, en termes d’alliance, de confiance réciproque, de coopération entre patients, familles et professionnels de santé. Il apparaît alors tout naturel de s’interroger sur les situations où la confiance peut être mise à mal avec un risque de rupture dans les rapports interindividuels.