Notre Newsletter

texte

étude/rapport

Pendant la pandémie et après. Quelle éthique dans les établissements accueillant des citoyens âgés ?

Un document repère pour soutenir l’engagement et la réflexion des professionnels, rédigé à la demande de Brigitte Bourguignon, Ministre déléguée en charge de l'autonomie auprès du Ministre des solidarité et de la santé

Par: Fabrice Gzil, Responsable du pôle Réseaux et observatoire, Espace éthique/IDF /

Publié le : 01 Février 2021

Le document repère

Un document repère : pour qui ? pour quoi ?

Extraits du préambule du document repère.
Depuis de longs mois, les équipes des établissements accueillant des personnes âgées – EHPAD, EHPA, résidences autonomie, résidences services séniors, USLD... – font preuve d’un engagement sans faille auprès des personnes âgées qu’elles accompagnent. Elles ont été présentes même lorsque les circonstances étaient particulièrement difficiles, avec toute la compétence et le savoir-faire qui sont les leurs, garantes des valeurs de notre société. Elles ont aussi été inventives de réponses visant à limiter au maximum les contaminations, tout en portant le moins possible atteinte aux droits, aux libertés et aux besoins fondamentaux de lien, de relation et de vie sociale des aînés.[...]

Disposer de repères éthiques est fondamental dans ce contexte. Beaucoup de nos interlocuteurs jugent que c’est « indispensable », « nécessaire », «primordial ». Une directrice d’établissement, par exemple, écrit : « Nous avons hâte d’avoir des supports qui puissent nous aider à traverser la suite de cette crise qui commence à laisser un personnel épuisé et las de se battre face à certaines décisions ». Il ne saurait pourtant être question de donner aux équipes des leçons de morale, ou de dépeindre une éthique abstraite et idéale. Les professionnels des établissements n’ont nul besoin de prescriptions pour défendre les valeurs fondamentales du soin et de l’accompagnement. Ils s’y efforcent tous les jours, sur l’un des fronts qui est sans doute parmi les plus difficiles. Pour préserver l’essentiel, c’est-à-dire le professionnalisme et l’engagement des équipes, il faut sans cesse réaffirmer leur capacité de discernement et reconnaître la compétence qui est la leur. Les acteurs de terrain, de proximité, sont les seuls à être en capacité d’évaluer les situations et de proposer des stratégies adaptées.

Une éthique qui décrirait un monde idéal, qui indiquerait ce qu’il convient de faire sans tenir compte des contraintes multiples qui pèsent sur les acteurs, et sans décrire les moyens concrets pour y parvenir, ne saurait nourrir l’action et la réflexion.Conformément à la conception de l’éthique défendue et mise en œuvre depuis plus de vingt ans à l’Espace de réflexion éthique d’Île-de-France, c’est une éthique appliquée et impliquée que propose ce document repère. Nous ne donnons pas de leçons. Nous ne formulons pas des recettes qu’il suffirait simplement de suivre. Nous proposons avec humilité aux équipes de terrain des repères, dont nous espérons qu’ils pourront soutenir leur engagement et leurs questionnements.

- Fabrice Gzil, rédacteur du document repère Pendant la pandémie et après. Quelle éthique dans les établissements accueillant des citoyens âgés ?

Sommaire

Le document complet peut être consulté via le lien situé ci-dessus.
  1. Lutter contre le virus sans renoncer à accompagner de manière globale et personnalisé
  2. Favoriser autant que possible l’information, l’expression  et le libre choix des résidents
  3. Préserver les liens et la confiance avec les familles
  4. Réduire au maximum les contraintes et les restrictions de liberté
  5. Prendre en compte les spécificités des personnes ayant des troubles neurocognitifs
  6. Accompagner  les mourants, honorer les défunts, prendre soin des endeuillés
  7. Soutenir les collègues, prendre soin des équipes
  8. Privilégier les décisions fondées sur des savoirs, collégiales et associant les usagers
  9. Assumer ses responsabilités dans un contexte anxiogène et incertain
  10. Préserver un espace pour la pensée et inscrire le questionnement éthique dans la durée