/

texte

article

« Souviens-toi de moi » - Hommage rendu à un patient artiste et polyhandicapé

Hommage à Ghislain, patient polyhandicapé, artiste, décédé du COVID-19.

Par: Elisabeth Grimont-Rolland, Chef de service rééducation pédiatrique, Hôpital San Salvadour, AP-HP /

Publié le : 06 Mai 2020

Ghislain nous a quitté. Il aurait eu cinquante cinq ans, fin mai. Il a été emporté par une infection « Covid19 », nom irréel, fantasmé, qui pourrait être issu de la littérature fictionnelle pour une infection bien réelle, nouvelle peste du XXIè siècle.
Il est décédé aux urgences, sans avoir revu sa maman, loin des soignants qui depuis 1978 prenaient soin de lui. Ghislain était une personne polyhandicapée depuis une encéphalite contractée à l’âge de deux ans ayant comme séquelles une hémiplégie droite, de nombreuses crises comitiales et des infections respiratoires récurrentes ce que nous appelons des comorbidités. Il ne marchait pas, était nourri par sonde de gastrostomie. Cependant il était capable de se déplacer sur une flèche de verticalisation et avait conservé une bonne dextérité du membre supérieur gauche. Il avait de l’humour et communiquait avec ses proches et les soignants, certes à sa façon, pour « des histoires sans parole ».
Ghislain était un artiste, don qui lui avait été donné par sa mère, elle-même artiste peintre amateur. Il avait connu son heure de gloire grâce à ses nombreuses peintures. Une de ses œuvres avait été choisie pour faire la une de couverture d’un ouvrage de Emmanuel Hirsch directeur de l’Espace Ethique Ile de de France. Ses tableaux furent exposés lors d’un vernissage où il avait obtenu le prix du public du Salon des Arts Plastiques de Naphtachimie. C’était un peintre à part entière, passionné par les couleurs qu’il savait reconnaître et nommer. Il maniait le pinceau de sa main valide avec un réel plaisir et du bout de ce pinceau exprimait toute sa créativité et sa joie de vivre.
Il ne faisait pas de l’art-thérapie, il faisait de l’Art. Ses tableaux sont conservés au Centre d’Activité Thérapeutique et d’Eveil (CATE) de notre établissement animé par Brigitte Savelli et les éducateurs de son équipe.
Ces œuvres feront qu’un artiste ne meurt jamais complètement.