Notre Newsletter
    Vous affichez les résultats de 741 à 750 sur un total de 775.
  • « Directives » ou « discussions » anticipées ? Le rôle de l’imagination morale

    Contrairement à leur appellation, donc, les « directives anticipées» ne sauraient se réduire à de simples « directives », une injonction à ce que les soignants entreprennent, ou pas, le moment venu, une certaine action médicale. Au contraire, elles nécessitent un effort d’imagination considérable.

    Publié le : 30/06/2023 | Auteur : Marta Spranzi , Maître de conférences HDR, université Versailles-Saint-Quentin-en-Yvelines, Consultante d’éthique, Centre d’éthique clinique (AP-HP)

  • « Dès qu’on se sait atteint par cette maladie, on se sait condamné »

    Intervention lue par sa fille dans le cadre de l’université d’été Alzheimer, éthique et maladie neurologiques dégénératives – Montpellier, 8 octobre 2014

    Publié le : 27/10/2014 | Auteur : Mireille Depadt , Philosophe

  • « En elle se concentrent toutes les ondes du monde. »

    "En elle, se concentrent toutes les ondes du monde. La cité, hors les murs, bruisse des remous de l’argent et de la politique..."

    Publié le : 27/09/2013 | Auteur : Marion Lagneau , Médecin gastroentérologue, Hôpital Privé d’Antony

  • « Il y a des morts à chaque fois que les mots deviennent petits »

    "Aujourd’hui, la puissance dévastatrice du verbe de certains lobbies, relayée à longueur de journaux télévisés et de débats orientés, dans un magma de mots confus et petits où se retrouvent des termes ambigus que chacun évite soigneusement d’expliciter, a fait son œuvre. Celles et ceux qui accompagnent l’être aimé dont la vie est suspendue à la compétence médicale et à l’usage d’appareils, ne savent plus si cette compétence sera mise au service de la vie ou de la « mort douce » dans un sommeil dit prolongé"

    Publié le : 19/01/2015 | Auteur : Catherine Ollivet , Présidente du Conseil d’orientation de l’Espace de réflexion éthique de la région Ile-de-France, Présidente de France Alzheimer 93

  • « Je n’ai pas osé m’opposer... »

    "Lors de la seconde vague, il ne s’agissait plus alors de « rien pour tous » égalitariste, mais de droits à géométrie variable, un peu, beaucoup ou totalement pour certains. Sous la pression des témoignages, des cris de colère des proches, des douleurs insurmontables des autres, les directives descendantes ont évolué, introduisant quelques timides ouvertures à l’exercice raisonnable de quelques droits. Mais des droits toujours conditionnés à l’évaluation du médecin du service et sous la responsabilité du directeur de la structure."

    Publié le : 18/03/2021 | Auteur : Catherine Ollivet , Présidente du Conseil d’orientation de l’Espace de réflexion éthique de la région Ile-de-France, Présidente de France Alzheimer 93

  • « Les Cinq Sens de la Différence » : une expérience pédagogique pour faire entrer la société accueillante à l’École

    Ce texte est un extrait du livre de Pascal Jacob (Le droit à la vraie vie. Les personnes vivant avec handicap prennent la parole, Dunod, 2020).

    Publié le : 05/11/2020 | Auteur : Olivier Borget , Enseignant au lycée Newton de Clichy-la-Garenne

  • « Mon monde, ce n’était plus qu’un mètre carré » - Lettre d’une survivante de la réanimation

    "Je ne pouvais plus bouger. Je ne pouvais plus rien faire. Je me suis retrouvée aux urgences. Je venais de perdre une résidente. [...] Là j’ai compris que ça ne passerait pas. J’allais mourir. Et après plus rien. Aucun souvenir. Aucun. C’est seulement après qu’on m’a raconté. Moi je ne sais rien. Et j’ai besoin de reconstruire cette histoire."

    Publié le : 17/12/2021 | Auteur : Corinne Benzekri , Patiente de réanimation, soignante / Matthieu Le Dorze , Anesthésiste-réanimateur, Hôpital Lariboisière, APHP

  • « On va encore me parler de ça… »

    "Comment laisser une liberté dans les contraintes du soin, laisser une autonomie à un sujet en perte d’autonomie? Un élément de réponse est sans doute dans le respect de sa parole et la clarification avec lui, des enjeux suscités par la maladie. De réfléchir avec le sujet. De parler, comme on le dit très justement, avec lui de sa maladie et non pas de lui parler de sa maladie. S’impose alors, de clarifier de quelle maladie il s’agit, de ne pas éviter d’utiliser le terme de la maladie d’Alzheimer."

    Publié le : 28/07/2014 | Auteur : Agnès Michon , Neurologue, groupe hospitalier Pitié-Salpêtrière, AP-HP

  • « Vivre mieux, vivre vieux »

    Discours donné lors du Forum public CRSA, Agence régionale de santé d’Ile-de-France, HEGP, 19 janvier 2016

    Publié le : 22/01/2016 | Auteur : Emmanuel Hirsch , Ancien directeur de l’Espace éthique de la région Île-de-France (1995-2022), Membre de l'Académie nationale de médecine

  • « Souviens-toi de moi » - Hommage rendu à un patient artiste et polyhandicapé

    Hommage à Ghislain, patient polyhandicapé, artiste, décédé du COVID-19.

    Publié le : 06/05/2020 | Auteur : Elisabeth Grimont-Rolland , Chef de service rééducation pédiatrique, Hôpital San Salvadour, AP-HP

  • Pages