Notre Newsletter
    Vous affichez les résultats de 31 à 40 sur un total de 69.
  • Parents et soignants en réanimation néonatale : lorsque informer signifie aider à penser

    "La vérité, la franchise est une ressource pour les parents. Du point de vue médical, dire la vérité peut signifier communiquer des faits de telle façon que ceux qui les reçoivent soient capables, s’ils le souhaitent, d’en comprendre les conséquences pour eux - lorsqu’il s’agit d’adultes. Pour des parents d’un bébé, les choses sont un peu différentes."

    Publié le : 17/09/2014 | Auteur : Laurence Caeymaex , Praticien hospitalier, service de réanimation néonatale, CHU Antoine-Béclère, APHP

  • La relation médecin-patient-aidant dans la maladie d'Alzheimer

    Commentaires autour d'une enquête réalisée auprès de médecins généralistes et de patients, à propos de la relation de soins patient/médecin généraliste, dans le cadre de la maladie d'Alzheimer

    Publié le : 11/10/2013 | Auteur : Cédric Bornes , Médecin généraliste, Paris

  • Greffe de moelle allogénique : La dimension du témoignage

    Spontanément, ce sont les mots violence et espoir qui viennent à l'esprit pour qualifier la greffe de moelle allogénique. Violence de la maladie qui fait prendre la décision de greffe, puisque, souvent, le décès est inéluctable en l'absence de greffe. Violence du traitement puisque, statistiquement, une fois sur deux ou sur trois il conduit au décès, et que ce décès est alors le plus souvent du à la greffe elle-même et non à un retour de la maladie initiale. Espoir cependant, car pour les survivants, la guérison est considérée comme acquise.

    Publié le : 16/07/2003 | Auteur : Dominique Davous , Groupe de recherche « Parents et soignants face à l’éthique en pédiatrie », Espace éthique /IDF, Université Paris Sud-11; association centpoursanglavie, association Apprivoiser l’Absence / Michel Duval , Service d’hémato-oncologie, hôpital Sainte-Justine, Montréal

  • Fin de vie en réanimation : la communication au cœur de l’expérience des familles

    Des études récentes ont également montré un lien étroit entre le vécu des proches endeuillés et les pratiques de fin de vie en réanimation. Ne pas avoir fait ses adieux et avoir été présent au moment du décès sans accompagnement adéquat sont 2 facteurs liés à une augmentation du risque de développer un état de stress post-traumatique et un deuil compliqué. L’implication du patient lui-même dans le projet de soin palliatif est, au contraire, un facteur protecteur.

    Publié le : 20/07/2023 | Auteur : Nancy Kentish-Barnes , AP-HP Nord, Hôpital Saint Louis, Groupe de recherche Famiréa, Service Médecine Intensive et Réanimation, Paris

  • Fin de vie des SDF : Enjeux éthiques de l’accompagnement et besoin de reconnaissance

    Publié le : 21/07/2023 | Auteur : Christine Lévêque , Médecin, Équipe Mobile de Soins Palliatifs CASH de Nanterre

  • Intimité, vie affective et sexuelle des personnes en situation de handicap

    "La sexualité se construisant au cours du développement de l'être humain, il va falloir trouver des chemins de traverses, se réadapter lorsque ce développement ne suit pas celui dit classique."

    Publié le : 02/06/2016 | Auteur : Élodie Flécher , Psychologue clinicienne, SAVS-SAMSAH APF 75

  • L’éthique du soin au cœur des petites choses

    "Ces petites choses, comme ils nous disent, on les dit petites car elles sont non visibles, non mesurables. On parle de choses, car elles ne sont pas nommées, elles ne sont pas prescrites. C’est un geste, une parole, un silence, un sourire, une présence… Ce qui permet au patient de se sentir propre, de se sentir vivant, de se reconnaître, de garder confiance…"

    Publié le : 20/02/2014 | Auteur : Marie-Claude Vallejo , Cadre de santé, CHU de Toulouse, doctorante au Département de recherche éthique, université Paris Sud, auteure de Une approche philosophique du soin. L’éthique au cœur des petites choses, éditions érès

  • Les enjeux éthiques en oncologie pédiatrique

    "En oncologie, comme dans les autres spécialités médicales, le premier des droits du patient, qu’il soit adulte ou enfant, est celui d'être soigné dans les meilleures conditions de qualité et de sécurité. Pour beaucoup, cette exigence semble relever de l’évidence et constituer, en soi, un absolu non discutable. En fait, son caractère suffisamment abstrait a conduit à ce qu’elle serve de prétexte à des démarches ou des politiques de soins très différentes."

    Publié le : 17/06/2008 | Auteur : Jean-Pierre Vannier , Professeur, chef de service d’oncologie pédiatrique, hôpital Charles Nicolle, CHU de Rouen

  • La mobilisation associative en cas de pandémie grippale : utopie ou réalité ?

    Publié le : 26/03/2009 | Auteur : Pascal Dreyer , Membre du Conseil handicap, vieillesse, dépendance

  • Une conversation avec Eric-Emmanuel Schmitt, sur l'éthique, la philosophie et leurs ressemblances

    "Ainsi, jouer avec la temporalité, n’est-ce pas choisir la fiction avec cette possibilité infiniment renouvelée d’appuyer sur la touche rewind comme savent le faire nombre d’auteurs plus séduits par la fiction que par la réalité ? N’est-ce pas le premier dénominateur commun avec des patients qui se réfugient dans la fiction du fait de leur pathologie ?"

    Publié le : 24/09/2017 | Auteur : Monique Charron , Rédactrice médicale et chroniqueuse culturelle

  • Pages