Notre Newsletter
/

texte

Groupe de travail

COVID-19 : Précarités

L’Espace éthique de la région Île-de-France met en place, avec l’Espace national de réflexion éthique maladies neuro-dégénératives et le Département de recherche en éthique des l’Université Paris-Saclay, différentes réflexions thématiques en soutien au suivi de l’accompagnement des conséquences du COVID 19 dans les pratiques professionnelles.

Publié le : 30 Mars 2020

Les enjeux sanitaires mais aussi éthiques et humains d’une crise sanitaire comme l’épidémie Covid-19 justifient que l’Espace éthique Île-de-France, l’Espace national de réflexion éthique maladies neuro-dégénératives et de Département de recherche en éthique de l’Université Paris-Saclay se mobilisent en concertation avec les acteurs de terrain. Il convient de favoriser les meilleures conditions dans l’accueil et le suivi des personnes en situation de handicap en établissements, au domicile et dans la vie sociale.
Il convient de favoriser les conditions les meilleures dans l’accueil, les soins et l’accompagnement des personnes migrantes et des sans-abris.
L’objectif de ces premiers échanges était une mise à plat de la situation, tant en termes de difficultés rencontrées de questionnements éthiques que d’initiatives prises ou restant à envisager. Les différents points identifiés seront approfondis et complétés dans les prochains jours.

L'enquête nationale Précarité, personnes migrantes et sans-abris

1. Contexte et objectifs

L'enquête nationale "Précarité, personnes migrantes et sans-abris" concerne les conditions d'accueil, de soins et d'accompagnement des personnes en situation de grande précarité qui cumulent bien souvent plusieurs facteurs de vulnérabilité. Une vigilance éthique renforcée s'impose à l'égard de ces personnes, a fortiori en contexte de pandémie.
En donnant la parole aux acteurs de terrain, cette enquête vise à mieux comprendre et faire remonter les difficultés rencontrées et les besoins, à mettre en lumière les initiatives mises en place, et à sensibiliser les citoyens et les pouvoirs publics sur ces enjeux éthiques, humains et politiques trop peu pris en considération.

2. Méthode

Dans le cadre d’un réseau à vocation nationale, des rencontres avec des professionnels de terrain ont permis de dresser une première cartographie des questionnements, en particulier d'ordre éthique, soulevés par la pandémie.
Sur la base de ces échanges, plusieurs points de vigilance ont été identifiés et un questionnaire a pu être établi. Ce dernier visait à objectiver les difficultés pratiques rencontrées sur le terrain ainsi que les initiatives concrètes mises en place pour y faire face. La diffusion de ce questionnaire, destiné à toute personne soignant ou accompagnant des personnes en situation de grande précarité (migrants, sans-abris, mineurs isolés, familles Roms, etc.), a été nationale.
Les données ont été recueillies du 17 avril au 4 juin 2020. Au total, 228 réponses ont été obtenues.

3. Les répondants

La majorité des répondants interviennent auprès de plusieurs publics, dont 85% auprès de personnes migrantes et environ 70% auprès de personnes sans-abris.
Un tiers des répondants sont des soignants, 20% des travailleurs sociaux et 18% des bénévoles.

Fichiers

Mentions légales

Les textes, articles et le contenu de ce site sont des oeuvres originales de l'esprit, chaque auteur en étant le créateur. Toute utilisation, édition, reprise, modification ou autre sans l'accord de l'auteur est susceptible de constituer une contrefaçon au sens de l'article 335-2 du Code de la propriété intellectuelle.

Pour toute demande concernant un texte, merci de nous écrire à l'adresse suivante : contact@espace-ethique.org