/

La neuro-imagerie - Un outil diagnostique des états de conscience altérée

Un article de la revue médecine/sciences pour mieux comprendre le rôle de l'imagerie médicale dans le diagnostic de ces pathologies, notamment dans la prévention des risques d'erreur.

Par : Revue médecine/sciences | Publié le : 14 Février 2014

Article disponible via le lien situé à droite de cette page

L’établissement d’un diagnostic d’état de conscience altérée chez les patients qui sortent du coma reste très délicat. De nouveaux paradigmes de recherche tels que la mesure du métabolisme cérébral global et régional, l’évaluation de l’intégrité structurelle et fonctionnelle du réseau fronto-pariétal, ou encore la mesure de l’activité spontanée au repos ont déjà montré leur utilité pour distinguer les patients inconscients (coma, état végétatif) des patients conscients. La neuro-imagerie permet également de détecter une activité volontaire et consciente à l’aide de paradigmes « actifs ». L’application de ces techniques en pratique clinique de routine devrait permettre de réduire les erreurs diagnostiques, encore très élevées à l’heure actuelle (40 %).