Vous affichez les résultats de 1 à 5 sur un total de 5.
  • Réflexions sur la tentation de créer un droit à choisir sa mort

    Publié le : 10/02/2011 | Auteur : Alexis Burnod, Médecin urgentiste / Bernard Devalois, Médecin responsable de l’unité de soins palliatifs, centre hospitalier de Pontoise

  • Augmenter la puissance d’exister en fin de vie, ou comment préserver la dignité du mourant

    Provoquer la mort d’autrui, fût-ce à sa demande, ne lui rend pas sa dignité. Comment rendre quelque chose à quelqu’un qui n’existe plus ? De la même façon, pourquoi euthanasier une personne si sa fin de vie est digne encore d’être vécue ? Parce qu’elle le demande, dira-t-on, et qu’elle veut absolument éviter qu’elle ne devienne indigne. Mais quelles sont les limites de ce raisonnement ?

    Publié le : 10/01/2012 | Auteur : Eric Fourneret, Docteur en philosophie

  • L'originalité du débat belge sur l'euthanasie

    Retour sur le débat autour de la légalisation de l'euthanasie en Belgique, avec un exposé des différentes positions et arguments politiques, sociétaux, culturels, religieux ou philosophiques

    Publié le : 06/08/2003 | Auteur : Mylène Botbol-Baum, Professeure de philosophie et bioéthique, facultés de Médecine et des Sciences Philosophiques et Professeure à l'Unité d'éthique biomédicale UCL (Université Catholique de Louvain), Bruxelles

  • Fins de vie : notre commune humanité

    "L’application de la loi permettrait d’éviter cet abandon en fin de vie des personnes en douleur. N’est-il pas dangereux, dans un tel contexte, d’envisager un recours à l’euthanasie comme alternative à un défaut d’accès aux soins palliatifs ? Ne s’agit-il pas, comme le dit Edouard Ferrand, d’« une mauvaise réponse à un vrai problème » ?"

    Publié le : 01/10/2007 | Auteur : Jean Claude Ameisen, Professeur d’immunologie, université Paris 7, président du Comité consultatif national d’éthique

  • L’euthanasie, un choix de société

    "Peut-on admettre que la société assigne aux médecins la tâche de tuer un patient et que soit prévue, par la loi, l'administration de la mort ?"

    Publié le : 21/05/2008 | Auteur : Corine Pelluchon, Agrégée et docteur en philosophie, maître de conférences à l’université de Poitiers