Vous affichez les résultats de 1 à 5 sur un total de 5.
  • Vers une psychiatrie ubiquitaire ? Enjeux du développement des objets connectés en santé mentale

    Dans la cadre de la révision de la loi relative à la bioéthique, qui aura lieu en 2018 et 2019, l'Espace éthique/IDF propose une série de textes, réflexions et expertises pour animer le débat public. Chaque intervention visera à éclairer un point, une perspective ou un enjeu des révisions de la loi. Cette huitième contribution examine les mutations de la santé mentale, une domaine rarement intégré à la bioéthique, dans le contexte des objets connectés.

    Publié le : 21/02/2018 | Auteur : Xavier Briffault, Chercheur en sciences sociales et épistémologie de la santé mentale au CNRS

  • Soins sans consentement en psychiatrie, comprendre pour bien traiter

    "La pratique de la psychiatrie sous contrainte renvoie sous différents aspects à une période antérieure à la promotion des droits des malades, et à des temps alors peu regardants sur l’autonomie d’un patient d’abord considéré dans son « aliénation » et sa dépendance à la maladie."

    Publié le : 24/11/2015 | Auteur : Marc Dupont, Directeur d’hôpital, Direction des Affaires juridiques, AP-HP

  • Psychisme et cancer : quels enjeux ?

    Présentation des enjeux, des problématiques et du contexte de la journée Psychisme et cancer des 15 et 16 mars 2014

    Publié le : 10/02/2014 | Auteur : Louise L. Lambrichs, Vice-Présidente du Comité scientifique du Centre Pierre Cazenave

  • « Sauvez mon fils ! »

    Ce témoignage est bouleversant. Le fils de ce père de famille, psychotique et toxicomane, s'enfonce dans la détresse. Par manque de moyens, de structures, de solutions, les malades sont confiés aux familles épuisées et en désarroi total. Avec l’autorisation de la newsletter VIVA Presse

    Publié le : 12/03/2014 | Auteur : Christophe G., Père de Guillaume

  • Éthique de l’entretien infirmier psychiatrique face à la tentation de mort

    Si l’entretien infirmier diffère peu d’un entretien médical ou psychothérapeutique, il présente néanmoins quelques particularités, ne serait-ce que par les conditions dans lesquelles il s’effectue. Plus rarement mené dans un bureau qu’au chevet du patient, ce soin oral est souvent le premier contact du patient avec la psychiatrie.

    Publié le : 13/01/2010 | Auteur : Loëva Guichard, Infirmière en psychiatrie, titulaire d’un master Éthique, science santé et société, université Paris-Sud 11