/
    Vous affichez les résultats de 1 à 10 sur un total de 25.
  • Faire le bien en visant le moindre mal

    S’ils acceptent, prélever les organes et les tissus parce que les proches nous en donnent l’autorisation ne me paraît pas plus légal que d’accepter de ne pas prélever quand les proches s’y opposent. Le corps des défunts n’appartient ni aux proches ni aux familles.[...] En faisant reposer, en pratique, la décision de prélèvement sur les proches de la personne décédée, notre législation ne garantit pas que la volonté du défunt soit respectée.

    Publié le : 31/03/2015 | Auteur : Renaud Gruat, Médecin anesthésiste réanimateur, coordinateur de prélèvements d’organes et de tissus, Centre hospitalier René Dubos, Pontoise, enseignant à l’Espace de réflexion éthique région Ile-de-France

  • L’urgence de la compassion

    Doit-on, parce que les moyens le permettent, entreprendre en toutes circonstances des gestes réanimatoires ? Ce pouvoir par la technique et le savoir impose-t-il de faire ou pas ? Comment peut-on interrompre sans abandonner ?

    Publié le : 03/02/2015 | Auteur : Florence Deciron-Debieuvre, Médecin urgentiste, chef de service SAMU 72 SMUR CESU

  • Quels usages et quels besoins pour les malades d’Alzheimer ? Une question de design

    Comment construire des dispositifs où les personnes concernées sont envisagées dans l’intégralité de leur situation ?

    Publié le : 30/09/2013 | Auteur : Marie-Haude Caraës, Directrice de la recherche, Cité du design

  • Prévoir, compenser, retarder

    L'auteur de ce texte, écrit en 2000, dresse un panorama des connaissances et espoirs autour de la maladie d'Alzheimer, de sa connaissance et de son traitement.

    Publié le : 17/06/2003 | Auteur : Françoise Forette, Chef de service, hôpital Broca, AP-HP

  • Test génétique, une approche juridique

    Étude juridique autour des tests génétiques appliqués à la personne mineure ou majeure (médecine dite prédictive post-natale).

    Publié le : 17/06/2003 | Auteur : Hélène Gaumont-Prat, Juriste, chercheur en droit des biotechnologies, laboratoire de recherches juridiques Dante, Université de Versailles Saint-Quentin, membre du Comité consultatif national d’éthique

  • Le principe de la décision opératoire en chirurgie orthopédique

    Ce texte est le fruit de la relecture d'une pratique professionnelle de chirurgien orthopédiste exercée depuis 20 ans au sein d'un hôpital universitaire. L'objectif est d'ébaucher, à distance des grands concepts philosophiques, les modalités pratiques de la " navigation à vue " effectuée lors de la consultation préopératoire dans le but de faire mûrir une décision réfléchie concernant la pertinence d'une intervention.

    Publié le : 17/06/2003 | Auteur : Olivier Gagey, Service d’orthopédie et traumatologie, CHU Bicêtre, AP-HP, Département de recherche en éthique Paris-Sud11/AP-HP

  • Génétique et médecine de prévision

    "Les questions se posent à la fois à l'individu, au médecin et à la société. Pour l'individu, la principale question se situe à la croisée entre les notions de connaissance, de destinée et de liberté. Quelle liberté reste-t-il, lorsque l'on connaît parfaitement sa destinée et que celle-ci est sévèrement compromise ?"

    Publié le : 17/06/2003 | Auteur : Axel Kahn, Généticien / Pierre Jouannet, Chef du service d’histologie-embryologie orientée en biologie de la reproduction, hôpital Cochin, AP-HP / Marie-Louise Briard, Professeur honoraire de génétique

  • Maladies relevant d'étiologies multiples

    Court texte extrait du numéro de La Lettre de l'Espace éthique consacré aux tests génétiques, abordant les liens entre tests génétiques et maladies relevant d'étiologies multiples.

    Publié le : 17/06/2003 | Auteur : Dominique Stoppa-Lyonnet, Service de génétique oncologique, Institut Curie. / Marion Gauthier-Villards, Médecin, Service de génétique oncologique, Institut Curie.

  • Les défis posés par les maladies rares

    Dans le domaine de la maladie rare, la dictature du diagnostic est immense. Les malades en attendent la confirmation de leur maladie qui, tant qu’elle n’est pas objectivable dans leur corps est toujours entachée du soupçon de siéger dans leur âme.

    Publié le : 09/09/2010 | Auteur : Olivia Gross, Présidente de l'association française des dysplasies ectodermiques, présidente de la Fédération des Maladies Orphelines (2005 à 2009)

  • Le test génétique, moyen de prédire l'avenir ?

    Dans un contexte où l'évaluation de risque peut se transformer en certitude, quelles situations prédictives existent ? Quelles limites, quels effets pervers ces tests impliquent-ils ?

    Publié le : 17/06/2003 | Auteur : Annie Nivelon-Chevallier, Généticienne clinicienne, C.H.R.U. de Dijon

  • Pages