Vous affichez les résultats de 1 à 2 sur un total de 2.
  • Le sens des mots : Artificiel

    "Mais concernant la vie, où passe la frontière entre l’artifice accepté et même souhaité parce que bénéfique, et un autre, négatif, rejeté et même condamnable ? Est-ce l’idée d’un maintien de notre vie qui échapperait aux normes et aux conditions naturelles, factice en quelque sorte, et qui deviendrait exclusivement dépendant d’une machinerie qu’on ne pourrait plus arrêter une fois mise en place ?"

    Publié le : 06/10/2015 | Auteur : Armelle Debru, Professeur d’histoire de la médecine, université Paris Descartes, Espace éthique/IDF

  • L’assentiment fait son entrée dans le langage de la bioéthique

    "Si une personne n’est pas estimée en mesure de donner un « consentement libre et éclairé », quelle notion peut-on solliciter du moins qui lui donne un espace d’expression reconnu et remplisse le vide entre le tout ou rien? Car l’incapacité a souvent des degrés, des moments, des formes variables."

    Publié le : 03/12/2013 | Auteur : Armelle Debru, Professeur d’histoire de la médecine, université Paris Descartes, Espace éthique/IDF