Notre Newsletter
    Vous affichez les résultats de 1611 à 1620 sur un total de 1650.
  • Questionnements éthiques qui traversent les soignants lors de situations de conflits autour de la fin de vie en néonatalogie

    "Les parents se retrouvent partenaires de décisions complexes et douloureuses. Mais dans le contexte de leur nouveau-né malade, c’est bien à travers la participation à ces décisions fondamentales qu’ils accèderont à leur parentalité. Cependant cette participation parentale présente des défis majeurs."

    Publié le : 22/06/2023 | Auteur : Anne-Laure Lapeyraque , Chef du Service de Néphrologie Pédiatrique, CHU Sainte-Justine, Montréal, Canada

  • Expérience et réflexions à propos d’une consultation sur la fin de vie

    "A l’opposé de l’infantilisation d’une personne vulnérable bien trop souvent observée dans les soins. La reconnaissance de la position du malade scelle une vraie alliance entre lui et le médecin, sans instrumentaliser ce dernier."

    Publié le : 27/06/2023 | Auteur : François Damas , Ancien chef du service des soins intensifs et ancien membre du comité d’éthique du centre hospitalier régional Citadelle à Liège, Belgique

  • L’aide médicale à mourir peut-elle être considérée comme un soin ?

    "Dans une relation de soins palliatifs non médiée par la prescription/administration d’un traitement létal mais dans laquelle le patient sait qu’il peut y avoir accès, une relation de soin thérapeutique peut s’instaurer."

    Publié le : 27/06/2023 | Auteur : Audrey Lebel , Médecin de Soins Palliatifs – Hôpital Saint Louis - APHP

  • Complexités de la sédation profonde et continue maintenue jusqu’au décès en réanimation

    "La sédation profonde et continue reste une pratique controversée pour certains soignants qui argumentent d’une frontière ténue entre cette pratique sédative et l’euthanasie. Lorsqu’un médecin retire un dispositif de réanimation comme la ventilation mécanique sous sédation profonde et continue, alors que le patient était maintenu artificiellement en vie par ce dispositif, ce retrait s’accompagne du décès à court terme, avec une temporalité non maitrisée."

    Publié le : 27/06/2023 | Auteur : Matthieu Le Dorze , Anesthésiste-réanimateur, Hôpital Lariboisière, APHP

  • Légiférer sur la fin de vie - Une perspective internationale

    Le but de ce texte est ainsi d’inviter à la réflexion sur ces points de controverse qui peuvent éventuellement nous faire trouver scandaleuse l’aide à mourir dans un pays mais parfaitement acceptable dans un autre. Ainsi, nous pourrons mieux saisir les principes moraux qui conduisent notre adhésion ou notre refus vis-à-vis d’une telle évolution législative en France et avoir un débat efficace et serein au cours des mois et des années à venir.

    Publié le : 30/06/2023 | Auteur : Alexis Rayapoullé , Médecin de santé publique, Espace éthique/IDF

  • « Aide active à mourir » : dépénalisation ou autorisation d’une nouvelle pratique ?

    Publié le : 30/06/2023 | Auteur : Dominique Thouvenin , Professeure émérite de droit privé et de sciences criminelles, Institut des sciences juridique et philosophique de la Sorbonne - UMR 8103, Université Paris 1

  • L’euthanasie légale et l’argument de la pente glissante

    Les euthanasies de patients atteints de troubles psychiatriques, de démence, souffrant de troubles liés à l’âge ou encore atteints de maladies chroniques ont été multipliées par dix au cours de la dernière décennie. Une autre développement est l’« euthanasie pour deux », qui a lieu des dizaines de fois par an. Dans plusieurs de ces cas, le partenaire ayant la plus longue espérance de vie demande l’euthanasie par deuil anticipé de la mort inévitable de son bien-aimé.

    Publié le : 30/06/2023 | Auteur : Theo Boer , Professeur d’éthique médicale, Université théologique protestante de Groningen et ancien membre d’un Comité gouvernemental néerlandais d’examen de l’euthanasie

  • « Directives » ou « discussions » anticipées ? Le rôle de l’imagination morale

    Contrairement à leur appellation, donc, les « directives anticipées» ne sauraient se réduire à de simples « directives », une injonction à ce que les soignants entreprennent, ou pas, le moment venu, une certaine action médicale. Au contraire, elles nécessitent un effort d’imagination considérable.

    Publié le : 30/06/2023 | Auteur : Marta Spranzi , Maître de conférences HDR, université Versailles-Saint-Quentin-en-Yvelines, Consultante d’éthique, Centre d’éthique clinique (AP-HP)

  • Crainte de la pente glissante : le débat actuel sur la fin de vie mérite des arguments solides

    La loi est partie intégrante de la vie sociale d’une communauté et sa nature est éminemment évolutive, dans le respect des processus qui l’encadrent. Cela n’indique pas en soi le caractère nocif des évolutions dès lors qu’elles sont le fruit d’un processus démocratique.

    Publié le : 30/06/2023 | Auteur : Giovanna Marsico , Directrice du Centre National des Soins Palliatifs et de la Fin de Vie

  • Laisser mourir, faire mourir - Un regard croisé

    Publié le : 30/06/2023 | Auteur : Vianney Mourman , Médecin, équipe mobile de soins palliatifs, Hôpitaux universitaires Saint-Louis, Lariboisière, Fernand Widal, AP-HP / Bernard Baertschi , Maître d’enseignement et de recherche, Institut Éthique, Histoire, Humanités, université de Genève

  • Pages