Vous affichez les résultats de 41 à 50 sur un total de 174.
  • Déclaration universelle des droits de l’Homme : « le premier manifeste d’ordre éthique »

    "Une des idées fondamentale de la conception moderne des droits de l’Homme soutient donc que ces droits sont inhérents à notre humanité même. Mon humanité, ma dignité dépendent de celles que l’on reconnaît à tout Homme. Il importe d’avoir pleine conscience de cette interrelation, de cette solidarité. C’est ce qu’instituent les droits de l’Homme."

    Publié le : 15/11/2018 | Auteur : Emmanuel Hirsch, Directeur de l’Espace éthique de la région Ile-de-France, professeur d’éthique médicale, université Paris-Sud /Paris-Saclay

  • Défendre les valeurs démocratiques du soin

    "Les missions traditionnelles dévolues hier à l’hospitalité caritative doivent désormais se penser en termes d’urgence de la sollicitude publique, en des résolutions qui ne faiblissent pas lorsque des modèles imposés à marche forcée risquent de pervertir l’esprit même d’un investissement inconditionnel au service de l’autre, et de détourner les professionnels de leurs responsabilités."

    Publié le : 26/07/2017 | Auteur : Emmanuel Hirsch, Directeur de l’Espace éthique de la région Ile-de-France, professeur d’éthique médicale, université Paris-Sud /Paris-Saclay

  • Enjeux contemporains du conflit d’intérêt et de la transparence

    Publié le : 09/02/2012 | Auteur : Paul-Loup Weil-Dubuc, Chercheur en éthique, Espace de réflexion éthique région Ile-de-France, laboratoire d'excellence DISTALZ

  • Enjeux d’une gouvernance réflexive et contextuelle en santé publique

    Comment penser une nouvelle éthique de la gouvernance, capable de mieux faire face à des situations de crise sanitaire, éthique qui mette en œuvre une méthode réflexive et pragmatique à propos des enjeux éthiques de la santé publique ?

    Publié le : 02/09/2010 | Auteur : Pierre Boitte, Professeur d’éthique médicale à l’Université Catholique de Lille, (Faculté libre de médecine / Centre d’éthique médicale)

  • Enjeux éthiques d’une pandémie

    Publié le : 07/05/2009 | Auteur : Emmanuel Hirsch, Directeur de l’Espace éthique de la région Ile-de-France, professeur d’éthique médicale, université Paris-Sud /Paris-Saclay

  • Entrée en vigueur du "droit à l'oubli" pour les anciens malades

    Les nouveaux droits relevant du "droit à l'oubli" sont entrés en vigueur le mardi 14 février 2017, avec la mise en application du décret du 13 février précisant les modalités d'information des candidats à l'assurance-emprunteur lorsqu'ils présentent du fait de leur état de santé ou de leur handicap un risque aggravé.

    Publié le : 16/02/2017 | Auteur : Valérie Depadt, Maître de conférences, Université Paris 13, Sciences Po Paris, Conseillère de l’Espace de réflexion éthique de la région Île-de-France

  • Face aux pays en développement

    Dossier thématique suite à la réunion du groupe de travail

    Publié le : 18/02/1997 | Auteur : Espace éthique/IDF / Groupe Miramion

  • Face à l’ignominie : un devoir de mobilisation éthique

    Publié le : 16/11/2015 | Auteur : Emmanuel Hirsch, Directeur de l’Espace éthique de la région Ile-de-France, professeur d’éthique médicale, université Paris-Sud /Paris-Saclay

  • Hommage à Jacques Lebas, une figure emblématique de l’humanitaire

    Figure emblématique de l’humanitaire (ancien Président de Médecin du monde), Jacques Lebas est intervenu sur le front du Sida et a inventé, au sein de l’AP-HP, la première « consultation précarité ». Dès 1995, il a fait partie de la cellule de réflexion de l’Espace éthique, témoignant de son expérience internationale et de ses engagements en France auprès des plus vulnérables. Il nous as quittés le 18 octobre 2019.

    Publié le : 21/10/2019 | Auteur : Emmanuel Hirsch, Directeur de l’Espace éthique de la région Ile-de-France, professeur d’éthique médicale, université Paris-Sud /Paris-Saclay / Jacques Lebas, Médecin, Président de l’Institut de l’humanitaire, membre d’honneur de la CREE

  • Information et responsabilité médicale

    "Suffit-il d'une information préalable, si complète soit-elle ? Oui sans doute si le processus médical évolue dans la continuité de ce qui a été indiqué initialement. Non si les modalités du diagnostic, du traitement, du pronostic subissent des modifications notables. Le patient doit demeurer un partenaire conscient de tous les éléments des soins qui lui sont prodigués, a fortiori s'il y a des choix à opérer entre plusieurs thérapeutiques."

    Publié le : 17/06/1999 | Auteur : Jean Michaud, Président du Comité directeur de bioéthique du Conseil de l'Europe

  • Pages