/
    Vous affichez les résultats de 591 à 594 sur un total de 594.
  • Synthèse des journées d'éthique 2019 : Reconnaître les expériences et les expertises

    Synthèse des deux Journées d'éthique Alzheimer et maladies neurodégénératives, organisées les 12 et 13 novembre 2019 à Reims

    Publié le : 16/12/2019 | Auteur : Anne-Caroline Clause-Verdreau, Médecin de Santé publique, Responsable de la mission Observatoire, Espace éthique/IDF

  • Rôle du médecin généraliste et enjeux éthiques dans les plans pandémiques européens

    La plupart des plans pandémiques européens, à l’instar du plan français, racontent l'histoire de l’émergence d’un nouveau virus grippal. Nous essayons d’écrire le scénario à l’avance, phase après phase, d’anticiper les mouvements du virus en y adaptant l’attitude adéquate à chaque étape. Mais comme dans un film à suspens, malgré notre meilleure imagination rien ne se passe jamais comme prévu.

    Publié le : 03/09/2009 | Auteur : Jean-François Michard, Médecin légiste à la Direction Nationale de la médecine légale de Suède

  • Quand la bioéthique entre à l’école

    "L’Espace éthique propose dans un premier temps une concertation avec les enseignants afin de convenir d’un sujet et d’identifier des personnes clés pour nourrir le débat. L’Espace éthique ne se positionne pas comme un intervenant mais comme un interlocuteur des enseignants. Par la suite, une conférence avec les élèves est organisée pour leur présenter le projet : faire une restitution de leur travail devant leurs camarades avec des témoignages et du dialogue, puis une seconde restitution ouverte au grand public à la mairie du IVe."

    Publié le : 30/01/2020 | Auteur : Antonin Cabioch, Rédacteur scientifique

  • Bioéthique : après le vote du Sénat la proposition de loi évolue

    Le projet de loi bioéthique poursuit sa navette entre l’Assemblée nationale et le Sénat. Après avoir achevé mercredi 29 janvier l’examen du texte, les sénateurs l’ont adopté en première lecture mardi 4 février, par 153 voix contre 143, non sans l’avoir largement amendé, notamment dans le domaine de l’assistance médicale à la procréation (AMP ou PMA pour procréation médicalement assistée). Les sénateurs conservateurs sont revenus sur plusieurs mesures phares du texte qui avait été voté par l’Assemblée nationale. Si l’ouverture de l’AMP à de nouvelles catégories de personnes ou l’accès à l’identité des donneurs pour les personnes conçues par don de gamètes sont maintenus, de nouvelles limites ont été posées. Celles-ci modifient sensiblement non seulement la portée de la loi, mais aussi son sens.

    Publié le : 11/02/2020 | Auteur : Valérie Depadt, Maître de conférences, Université Paris 13, Sciences Po Paris, Conseillère de l’Espace de réflexion éthique de la région Île-de-France

  • Pages